« 247.200 € per 11 tartufi bianchi »

13/11/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Piazzetta Giovanni Falcone
Piazzetta Giovanni Falcone

La suite de notre visite dans le Piémont italien s’avère tout aussi riche en évènements.

Comme à son habitude, notre chauffeur-guide-organisateur-improvisateur Rocco, de l’Epicerie fine Nonna Mela à Chasselay (69) nous a réservé le meilleur .

Et après une agréable matinée à Barolo, voilà que nous nous dirigeons vers Alba où se déroule ce week-end la 14ème Fiera del tartufo bianco, le Marché mondial de la truffe banche d’Alba.

Justement, en parallèle, ce week-end 11 truffes blanches d’Alba ont été vendues aux enchères mondiales pour un total de 274.200 €, dont un lot final de qualité exceptionnelle.

Celui-ci, composé de deux spécimens d’un total de 950 gr, négociés via satellite, et adjugés 90.000 € sont revenus à une célèbre auteure chinoise qui a souhaité conserver l’anonymat…

Marché Piazzetta Falcone
Marché Piazzetta Falcone

Oui, la truffe blanche d’Alba est la plus chère au monde, son prix, exorbitant, avoisine les 2500 € le kilo, si bien qu’elle fait l’objet d’un certificat d’authenticité délivré par un inspecteur des truffes, véridique 🙂

Alors que nous avons pris place à la terrasse d’un restaurant pour nous poser un peu, nous voyons sortir d’un bâtiment proche, sans discontinuité, des grappes de personnes, les bras chargés d’achats.

C’est là que se tient, à côté du Marché de la truffe, celui de spécialités locales, qui draine également énormément d’amateurs.

Roberto, trifolao
Roberto, trifolao

Mais à ce moment, ce qui m’interpelle le plus, c’est le nom de la place où nous avons choisi de nous restaurer : Piazzetta Giovanni Falcone 1937-1992 Magistrato. Triste souvenir.

Après un petit repas sympa, à notre tour d’entrer dans la ronde des spécialités pour découvrir les stands de truffes, crues mais aussi en préparations, des pâtes, sauces, des gâteaux à la noisette, des noisettes torréfiées bien sûr, enrobées de sucre ou de chocolat, des vins, des tommes de chèvre au foin de la Sabacod’Oc…

Chèvre au foin, la Sabaco d'Oc
Chèvre au foin, la Sabaco d’Oc

Et un chercheur de truffe, Roberto le trifolao !

Truffes blanches d'Alba
Truffes blanches d’Alba

Ben oui, c’est la première fois de ma vie que je rencontre un chercheur de truffes, et il m’explique que durant trois mois, de septembre à octobre, il parcourt les bois avec son chien renifleur, la nuit venue, pour que rien ne puisse distraire celui-ci de sa recherche…

Et peut-être le jackpot au bout de la nuit !

Alors que l’odeur des truffes que nous ne cessons de renifler nous enveloppe de toute part, il nous faut bien sortir de l’enivrement collectif pour partir à la découverte de la ville d’Alba.

Chiesa San Domenico
Chiesa San Domenico

Alba, dans la région des Langhe, quelque peu chargée par les derniers 2000 ans d’histoire, mélange adroitement les genres, et les vestiges d’une ville souterraine affleurent le sol, audacieusement mis en valeur par transparence dans les espaces publics.

Ce jour-là, je crois qu’avec S et D. nous avons poussé à peu près toutes les portes d’églises qui ont bordé notre chemin, ce qui nous a valu une solide réputation par la suite…

Comme la belle église de San Domenico, du XIII-XIVème, très caractéristique par les traces de fresques de la Renaissance et un portail en arc brisé avec une triple voûte.

Alba, autrefois surnommée la « Ville aux 100 tours » a gardé quelques édifices datant des XIV et XVè.

Il est intéressant de remarquer combien cette ville, au fil des siècles a su intégrer et remanier les différents styles dont on trouve trace dans les constructions successives.

Mélange de styles réussi à Alba
Mélange de styles réussi à Alba

C’est une des choses qui nous a le plus frappé lors de nos visites, tout comme l’immense réputation de la gastronomie piémontaise.

Là, modestement, il faut bien reconnaître que la France, auto-proclamée berceau des arts tous confondus, culinaire inclus, est un peu illusoire !!!

C’est d’ailleurs en Italie que le célèbre mouvement mondial de l’art de vivre Slow-Food a pris racine.

Bien à vous,

Isabelle

 

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.