81 ans et demi - Crédit photo izart.fr
81 ans et demi - Crédit photo izart.fr

« 81 ans et demi »

23/05/2016 Bonjour à toutes et à tous,

81 ans et demi - Crédit photo izart.fr
81 ans et demi – Crédit photo izart.fr

« – Tu sais… maintenant qu’est ce que je vais faire dans cette grande maison toute seule ?

– Oui, je comprends.

– A 81 ans et demi, et mes pertes d’équilibre en plus, même si tout le reste va bien…

– Tu n’as pas pensé à te rapprocher de tes filles ?

– Oh, ben, une à Marseille, et l’autre dans le Morbihan… Mais tu sais, je vais les voir régulièrement en train, avec une accompagnatrice, bien sûr.

– Ah, c’est bien le Sud… Marseille !

– Du reste, aucune ne me l’a proposé, et je n’ai pas envie de bouger de mon village.

– Ah, tu vas rester dans le coin alors ?

– Oui, oui, j’ai mis ma maison en vente il y a deux jours, mes filles ont trouvé que j’avais raison.

– Tu es vraiment courageuse, dis-donc…

– Quand la maison sera vendue, je donnerai sa part à chacune, et avec ce qui me restera, j’achèterai un F2 dans le centre, et surtout la vue dégagée sur la rivière« .

– Je comprends.

– Comme je n’ai jamais travaillé, tu sais, j’aurai de quoi vivre avec la pension de H. »

Nous n’avons pas reparlé de la mort subite de son mari, l’année dernière.

Et de l’impossible réanimation malgré les secours.

Tout comme nous n’avons plus jamais reparlé du suicide de son fils, il y a des décennies en arrière.

Elle a arrêté les coquetteries sur le visage, sa voix est toujours posée, son regard juste un peu plus fatigué.

Admirable de sérénité, en paix avec elle-même.

J’ai (re)pris son téléphone, promis, j’irai la voir.

Une de plus à la longue liste de mes vielles et vieux ami-e-s que j’aime.

Comme G. que j’ai retrouvée avec tant de plaisir, il y a peu, devant le stand des italiens, ou M. et J.C. que j’ai emmenés en cata à la gare pour cause de taxi absent…

Bon, allez, je vais vite faire un courrier à M., la dernière en vie des 3 soeurs de maman.

Chute plus fracture du bassin et hospitalisation, le moral doit être au plus bas, elle qui ne voulait pas quitter sa maison…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.