A qui le crâne au fond des bois - Crédit photo izart.fr
A qui le crâne au fond des bois - Crédit photo izart.fr

« A qui le crâne au fond des bois ? »

08/02/2018 Bonjour à toutes et tous,

A qui le crâne au fond des bois - Crédit photo izart.fr
A qui le crâne au fond des bois – Crédit photo izart.fr

A qui le crâne au fond des bois ?

C’est bien la question que je me posée en retournant ce que je croyais être, de loin, le squelette d’une vieille chaussure 🙁

Sauf que quand il m’a souri de toutes ses dents, qu’il avait plutôt longues, ça je l’ai remarqué de suite, ça m’a faite moins rire 🙁

Ben ça vous arrive souvent à vous, de tomber sur des crânes lors de vos balades dans les bois ?

Alors pour rire, comme ça, je l’ai quand même pris en photo.

Ces dents… un loup peut-être même ?

Et puis, en rentrant chez moi bien au chaud, j’ai commencé à vouloir satisfaire ma curiosité tout en postant ma photo sur les réseaux sociaux 😉

Un abonné irlandais a commenté sans hésitation : Renard.

Une autre abonnée que je ne citerai pas, elle se reconnaîtra, m’a répondu, elle : Bête du Gévaudan !

J’ai bien ri ???

Mais de mon côté, mes recherches avançaient, j’avais identifié un crâne de carnivore.

La présence d’une dent propre à cet ordre, et qui s’appelle la carnassière ne laissait aucun doute.

Mais alors, canidé ou félidé ?

Ben oui, renard, lynx, renard, loup… j’en arrivais à perdre mon latin à force de comparer les crânes sur les planches anatomiques de crânes de carnivores 🙁

Par déduction, il s’avéra que c’était bien un canidé.

Oui mais, éternelle question, lequel ???

Par défi, et par boutade aussi, je l’avoue, j’ai joint ma photo à un petit mail que j’envoyais à mon réseau local nouvellement contacté.

Si nouvellement, que d’ailleurs je n’avais même pas encore rencontré un de ses membres !

Mais le courant passait plutôt bien, car mon crâne fut rapidement identifié par un… archéozoologue, non moins spécialiste de l’identification des ossements.

Excusez du peu, mais 5 mn avant avant j’ignorais même jusqu’à l’existence de cette profession

Alors ? Un chien, bravo à celles et ceux qui l’auraient parié 🙂

Mon interlocuteur me proposant même, par mail, d’identifier la race du chien si j’avais conservé la crâne… de plus en plus fort !

Bon sauf que le crâne je ne l’avais quand même pas ramené dans mon sac à dos, moi 🙁

Et comme ce monsieur était par contre très intéressé pour le récupérer, pour peu que je lui en indiquât la position GPS… de plus en plus fort !

Et comme c’était mission impossible de le localiser… alors je suis retournée le chercher dans le bois le lendemain, si, si.

Depuis, il se bonifie dans l’obscurité de ma cave, en attendant que ce monsieur soit de retour dans la région 🙂

Des fois, en fouillant sur mes rayonnages, je fais de sacrés bons en ouvrant ce satané sac en papier craft oublié dans un coin, et dont j’ai bien sûr oublié le contenu 🙁

Suite au prochain épisode 😉

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. c’est parfait si tu as trouvé « the perfect man » pour identifier tout ça, sinon j’avais eu envie de l’envoyer à ma copine qui travaillait à l’école vétérinaire de Lyon. Il est tout propre, bien nettoyé.. joli quoi ! continue à faire de belles découvertes, un peu moins macabres… et belle semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.