Home » Blog » Petite chronique « Allaitez les bébés contre les salmonelles…

Petite chronique « Allaitez les bébés contre les salmonelles…

« Allaitez les bébés contre les salmonelles »

11/12/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Allaitez les bébés contre les salmonelles - Crédit photo izart.fr

Allaitez les bébés contre les salmonelles – Crédit photo izart.fr

Allaitez les bébés contre les salmonelles !

C’est le premier truc qui m’est venu à l’esprit à l’annonce du retrait de lots de laits infantiles contaminés.

J’ai été effarée par la liste des lots retirés du marché, 620 références 🙁

Ça a l’air d’être un marché super lucratif dîtes-donc…

Et dire que le meilleur des laits est celui de la mère du nourrisson, tout prêt, tout chaud, tout dosé, tout adapté, tout équilibré… et à portée de sein 🙂

Mis à part les risques de contamination, et c’est déjà énorme, j’imagine le budget que cela doit représenter pour nourrir un bébé au lait industriel, auquel s’ajoute celui des couches et lingettes jetables.

Oui, ben ils ont beau écrire « maternisé », ce n’est que du lait de vache bidouillé industriellement dans tous les cas.

Ou un quelconque substitut végétal, composition à définir, qui doit être, tout comme l’autre, plein d’hormones, de conservateurs, d’antibiotiques, de matières grasses, de protéines et de sucres très synthétiques…

Les autorités sanitaires, la DGCCRF et la DGS ont donc bien du pain sur la planche avec ce nouveau scandale qui touche le groupe Nactalis.

Il n’empêche que les bébés n’a rien à envier au sort réservé à leurs grand·e·s soeurs et frères, vu ce qui les attend à la rentrée

Privé·e·s de téléphone portable de l’école primaire jusqu’au collège en 2018 !

Voilà une nouvelle qu’elle est bonne, certain·e·s vont pouvoir se désintoxiquer, et d’autres éviter l’addiction.

Sans être mauvaise langue, je suis très étonnée que les syndicats d’enseignant·e·s n’aient pas encore protesté contre la mesure…

Ah ben oui, hein, parce que si on l’interdit aux élèves, on l’interdit aussi aux profs, faut donner le bon exemple, celui qui vient du haut 🙂

Pas plus tard que vendredi, je me faisais la réflexion en voyant la maîtresse de l’école pianoter sur son téléphone, dans la cour, avec les petit·e·s en récréation autour d’elle…

Bien à vous,

Isabelle

 

Isabelle alias Mam's

    « Petites chroniques » sont produites sous Licence Creative Commons : Oeuvres protégées, leur reproduction, copie, modification sont soumises à autorisation du propriétaire.

    4 Comments

    1. JOUVET dit :

      Et bien si, comme toi,hier,et de la même façon, je me suis posé la question des syndicats mais dans le même temps à FI, J’ai entendu que le syndicat XXX avait dit « niet, pas possible » …avec des arguments olé olé.
      A suivre.

      0
    2. Bijoliane dit :

      Holà ! tu ne crois pas que tu en rajoutes quand même un peu trop avec ça : Ou un quelconque substitut végétal, composition à définir, qui doit être, tout comme l’autre, plein d’hormones, de conservateurs, d’antibiotiques, de matières grasses, de protéines et de sucres très synthétiques…

      mais non mais non, tu te fais des idées ! et puis il y a peu de mamans qui peuvent se permettre d’allaiter leur bébé jusqu’à 6 mois. Le travail, le travail… pas de crèche sur ton boulot, tu fais comment ? et puis faut avoir du lait, et du bon, qui fait grandir la petite ou le petit… pas si simple ! d’où la nécessité d’avoir un biberon avec du lait tout fait. Et parfois des cochonneries dedans.
      Et pour le téléphone, tu as juste un peu de retard, les enseignants ont immédiatement répondu que c’était mission impossible… te voilà rassurée ! allez belle journée, encore froiduleuse et humide sur la région lyonnaise, et même carrément givrée à cause de l’élection de W.

      0
      • Bon alors voilà, les femmes une fois de plus doivent faire valoir leurs droits – donc se remuer – c’est dit !
        1 – Il est prévu par la loi des horaires de travail aménagés pour les femmes qui désirent allaiter.
        https://www.lllfrance.org/1137-53-ce-que-dit-la-loi
        2 – Le gouvernement offre des subventions pour créer des crèches d’entreprises, ça peut être un projet revendiqué par les salarié·e·s aussi non ?
        http://www.parents.fr/bebe/mode-de-garde/la-creche-dentreprise-comment-ca-marche-79661
        3 – Les idées faussent sur bon ou mauvais lait maternel… moi j’ai zappé le pesage systématique, je ne fais pas de l’engraissement, car avec le lait de vache, bourré d’hormones pour faire grandir les veaux, effectivement la courbe de poids des bébés humains monte en flèche et on compare ça à l’allaitement maternel…
        Mais mis à part l’homme, aucun autre mammifère ne donne le lait d’une autre mère à son petit, chatte, chienne, singe, ours, lapine ?
        4 – Certes il est des laits végétaux comme du reste, pour l’instant, bio ça veut encore dire quelque chose en matière de qualité, sinon c’est du pareil au même.
        Pour les enseignant·e·s, je viens d’apprendre, no comment.
        Et pour W (encore une histoire de veau ?) bien désolée les ami·e·s de Rhône-Alpes-Auvergne, mon petit doigt me dit que vous allez en baver encore un peu plus, arrêtez-moi si je me trompe 🙁
        Une raison de plus pour vous battre et ne pas perdre vos acquis, ou fuir ! Courage !

        0

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Petite chronique « Alla…

    par Isabelle alias Mam's Temps de lecture : 2 min
    4