Amazon fait des heureuses - Crédit photo izart.fr
Amazon fait des heureuses - Crédit photo izart.fr

« Amazon fait des heureuses »

Vous avez aimé :

17/11/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Amazon fait des heureuses, dont moi.

En effet, grâce à Amazon, j’ai enfin pu renouveler mon rangement.

Depuis le temps que je l’attendais, voilà je l’ai enfin reçu !

Et voilà comment, une fois de plus, tout arrive à Auroville, c’est juste une question de temps.

En fait, en garant mon vélo sur le parking de la résidence, j’ai pas tilté tout de suite quand j’ai vu passer le monsieur avec des choses sous le bras.

Mais au fond du parking, sur des objets entassés, je l’ai soudain aperçu mon objet tant convoité !

C’est incroyable comment l’UpCycling a façonné mon regard avant même que le mental n’intervienne…

Je l’ai vu, et immédiatement après j’ai compris comment l’info m’était arrivée, bien malgré moi.

Et hop, je suis reparti avec mon cadeau du ciel sous le bras.

Puis j’ai sorti mon joli cutter bleu, et le rouleau de scotch marron.

Bricolage en avant toutes, alors que je venais déjà de me taper ma journée au studio d’UpCycling.

À une amie qui me rendait visite, j’ai expliqué comment ma garde-robe, ce soir même, aller changer de décor.

Et franchement, ça n’allait pas être du luxe, oui, depuis le temps que je rafistolais, rafistolais, rafistolais.

Que voulez-vous, je fais partie des gens qui est horreur de porter des vêtements qui puent même après le lavage, surtout après le lavage…

Si si, il y en a plein l’étendage.

Que ce soit de la transpiration ou de la moisissure, j’ai jamais compris comment des gens pouvaient porter des vêtements dans cet état.

Peut-être ces personnes arrivent-elle à se convaincre qu’après un passage en machine à laver, c’est propre…

Mais l’odeur !!!

C’estsoit elles ont les narines bouchées, soit elles s’en foutent.

Bon n’empêche que je voudrais pas leur faire de la peine… mais ça pue !

Enfin, elle puent ces personnes, et je ne suis pas la seule à le remarquer.

Bon, je présume que ce sont les mêmes qui portent des fringues puis les posent ensuite sur une chaise jusqu’à la prochaine utilisation.

Sans passer par la case lavage, of course.

Alors si l’été c’est double transpiration, l’hiver c’est transpiration plus moisissure, bonne pioche !

Alors finalement je préfère ma méthode, même si, aux dires de certaines personnes, je me fais bien chier.

Le linge aussitôt porté, aussitôt lavé.

Aussitôt lavé, aussitôt étendu, sur des cintres pour les tuniques, les tops et nighty, étalés.

Et tous les autres vêtements, torchons, sacs et pantalons fixés par des pinces à linge.

C’est clair pour tout le monde où je vous fais une démonstration ?

Ensuite, comme nous avons une saturation maximale d’humidité dans l’air, il est vivement conseillé de rentrer les vêtements, une fois passée la journée passée dehors.

Mais les fixer cette fois-ci tous sur des cintres, oui ça demande de la dextérité et du management, puis de les prendre à la plinthe de la fenêtre fermée, avec le fan braqué dessus.

En trois jours maxi, tout est sec, plié, roulé et enfermé dans des sacs congélation avec zip.

Et bien sur stocké illico dans mon grand carton qui fait office de malle.

Cette habitude, c’est sans doute l’exploratrice en moi qui a fait son chemin…

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

8,90 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.