Bêtisier 2014 de la Petite chronique - Crédit photo izart.fr
Bêtisier 2014 de la Petite chronique - Crédit photo izart.fr

« Bêtisier 2014 de la Petite chronique »

04/01/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Bêtisier 2014 de la Petite chronique - Crédit photo izart.fr
Bêtisier 2014 de la Petite chronique – Crédit photo izart.fr

L’idée m’est venue de vous raconter les off et les loupés de la saison 2014, histoire de rire un peu.

Je voudrais d’abord partager avec vous la réflexion d’un des drôles de cette maison qui est rentré du travail avec un air blasé.

Et oui il y des gens qui travaillent le dimanche parce que les clients ADORENT traîner dans les magasins ce jour-là, de préférence en famille, parce que ça leur fait la sortie du dimanche.

Ils se sont aérés en quelque sorte.

Donc ce dimanche, il n’y avait plus rien en rayon, plus de fromage, plus de lait, plus d’oeufs, et quand c’est comme ça, le client est très désagréable… avec les vendeurs par exemple et se défoule sur eux !

Sûr que les gens vont crever faim en un jour, vu que leurs placards et leurs frigos XXL sont complètement vides 🙁

Donc il s’était fait engueuler, et de plus, reprendre par un client, parce que, dans la précipitation, il avait employé un mot pour un autre, malgré toute sa vigilance à ce sujet.

Evidemment si un client vous demande une tranche de comté et que vous lui répondez « – Oui, combien de mois d’affinités ? »…

Enfin moi, ça m’a fait bien rire mais imaginez le tête du client, surtout s’il est accompagné 🙂

Le concept grosse gaffe : Dans le genre, ce printemps 2014, alors que je suis en train de filmer une jolie place à Assise, en Italie, une des personnes qui m’accompagne arrive soudain dans mon dos, et me lance un tonitruant :

« – Alors Isabelle, tu as pu aller faire pipi ??? » et bien insistante, parce qu’elle ne voit pas mes gestes pour lui indiquer que je suis en train de filmer.

Bon, ça m’a juste bousillé mes 3 mn de vidéo et je me suis entendue gratifier de chiante avec ma PocketCam, après avoir expliqué la situation…

Le concept loupé : En novembre, j’ai fait les éloges dans une Petite chronique d’un concept que je trouvais génial et pour lequel j’ai investi quelques Francs suisses.

J’ai bien cru au Père Noël jusqu’au dernier moment avec cette  équipe bien sympathique, mais l’envoi m’a enfin été expédié.

Sauf qu’il a mis près d’un mois pour m’arriver après expédition, le cachet de la poste faisant foi…

Merci qui ?

Merci la poste, suisse ou française ???

Le concept galère : Et puis en décembre, ça a failli faire de même avec un joli cadeau de Noël que j’envoyais virtuellement à des proches via internet.

Mais heureusement, je voulais attendre le résultat pour partager le concept avec vous.

Il s’agissait d’acheter des arbres en ligne, offerts à la personne de mon choix et celle-ci décidait de l’endroit où ils allaient être plantés par des locaux, en France ou à l’étranger, afin de participer au reboisement de régions sinistrées.

Je pensais avoir trouvé une idée géniale (décidément), mais le cadeau n’a été « livré »que le 26/12, et encore, suite à mon coup de gueule sur Twitter !

Le problème a mis du temps à être réglé et le service en ligne pas facile à utiliser une fois le cadeau offert…

Bref, une galère de plus, donc évitez de passer commande ici 🙁

Le concept anti-tout : Je filme, en septembre, depuis deux jours le chantier de murs en pierres sèches proposé pour les Journées Européennes du Patrimoine, par une association locale La Pie Verte.

Un participant, qui tient le crachoir depuis le matin et se déplace à chaque mouvement de PocketCam, se met d’un coup à clamer haut et fort qu’il ne veut surtout apparaître ni sur les photos ni sur les vidéos, pour des raisons obscures et incompréhensibles !

Tout le monde s’arrête sur le chantier et se regarde étrangement…

Encore une journée de vidéos gâchées.

Le concept mégalomane :  J’ai mis une grande partie du concert en ligne, pour la plus grande joie des choristes des deux chorales qui s’envoient le lien mutuellement.

L’info arrive directement aux oreilles du chef de choeur chez qui cela ne provoque pas le même effet.

Il arrive à avoir mes coordonnées téléphoniques et me laisse à 8:30 du matin un message sur le répondeur… comment dire… surexcité !

14:30, nouveau message un peu plus tempéré mais malgré tout virulent, les droits à l’image, le respect de son travail, vous-même créatrice, bla bla bla…

Inutile de tergiverser, malgré toutes mes précautions et accords d’usage habituels, il n’a pas compris combien il dessert sa cause.

Pour couper court au débat, suppression immédiate des vidéos,  pas même les 2 ou 3 mn qu’il m’autorise, en grand seigneur ^^

Je ne vous dis pas la déception des choristes

Bon allez, à part ça, je rigole bien aussi avec vous dans les commentaires en off de la Petite chronique, à propos des sardines à l’huile, des petites phrases dans les papillotes, et même des chinetoques à Beaujeu !

Désolée pour ceux qui n’ont pas la chance d’apprécier en coulisse les réparties de ces timides, promis, je n’en dirai pas plus mais des fois que…

Bien à vous,

Isabelle

[youtube]Ihttp://youtu.be/YXsnEGFqAeg[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.