Bien évidemment le manager était au sec - Crédit photo izart.fr
Bien évidemment le manager était au sec - Crédit photo izart.fr

“Bien évidemment le manager était au sec”

27/11/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Bien évidemment le manager était au sec dans son bureau, et les ammas au boulot malgré le cyclone

Le contraire m’eût étonnée, du reste.

Quelle surprise alors de les entendre frapper à ma porte en milieu de matinée !

Elles avaient mis une simple serviette de toilette sur la tête, tout le reste de leur corps, y compris le sari, était mouillé.

Je les ai juste laissées changer les draps et de mettre un coup dans la salle de bain, mais le tout sans lumière c’est d’un pratique !

Mais bon, préconisation du gouverneur ou pas, intempéries ou pas, dans ma résidence, pas de travail = pas de salaire pour les employé·e·s.

Déjà, depuis le lockdown imposé par l’épidémie du coronavirus, elles ne travaillent plus que la moitié de la semaine, faute de tourisme.

Je leur ai donné un citron chacune pour qu’elles se fassent un thé chaud, à défaut de pouvoir leur offrir pour cause de panne électrique.

Selon ce que j’ai sous la main, je partage régulièrement avec elles.

Ainsi, la semaine dernière je leur ai offert trois grosses papayes vertes à cuisiner.

Moi ça va, j’ai une sacrée réserve de kimchi qui mâture au frigo !

Bon, en tout cas j’ai fait un geste solidaire pendant le confinement en prenant des paniers de fruits et légumes hebdomadaires dans une des fermes d’Auroville.

Mais c’est une expérience que je ne renouvellerai pas, maintenant que mon marché bio et local a repris du service, cela offre beaucoup plus de choix.

Marre des papayes vertes, marre des bananes vertes, marre des anones vertes… Et si encore ça mûrissait.

Depuis toujours, je privilégie des fruits et légumes mûris les pieds dans la terre et la tête au soleil.

Et j’aime mieux acheter au fur et à mesure de mes besoins, plutôt que de vivre la panique en cuisine le jour où ton panier arrive.

A la longue, ça devient stressant de trier ce qu’il faut nettoyer, manger, cuisiner en priorité…

Surtout que, je sais je radote, je ne suis pas une VACHE.

Mon estomac n’est pas conçu comme celui d’un ruminant, non je ne consomme pas des kilos de verdure par semaine…

Evidemment oui, ces pousses vertes qui viennent toutes seules dans la nature, ça fait du poids, ça fait du volume, on a bien compris.

Mais bon, je n’ai pas un profil de bobo à ingurgiter des litres de jus d’herbes crues parce que c’est bon pour la santé.

Je vais bien, merci !

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 5   Moyenne : 3.4/5]


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.