Home » Blog » Petite chronique « Bonne fin d’année et bonne grippe…

Petite chronique « Bonne fin d’année et bonne grippe…

« Bonne fin d’année et bonne grippe »

04/01/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Bonne fin d'année et bonne grippe - Crédit photo izart.fr

Bonne fin d’année et bonne grippe – Crédit photo izart.fr

Quand j’ai rouvert les yeux, je ne savais pas combien de temps s’était écoulé…

Dans la pénombre je distinguais vaguement la porte des toilettes et celle de ma chambre.

Je compris alors que je venais de faire un malaise en passant d’une pièce à l’autre.

Par réflexe, prise de frissons et d’une grosse sueur, j’ai pivoté sur le sol et relevé mes jambes jusqu’au carton des décors de Noël, pour reprendre mes esprits.

Après m’être assurée que je ne m’étais rien cassé en chutant, je me suis traînée jusqu’au mon lit en me tenant aux murs 🙁

Il était 4:00 du matin, et depuis une heure je ne faisais que ce trajet, réveillée dans mon sommeil par de violentes nausées.

Entre deux pauses, le ventre traversé par d’horribles douleurs, j’avais juste le temps de me reprendre, épuisée par ces émissions de bile qui n’en finissaient plus.

Le matin, incapable de me lever, fiévreuse, roulée en boule dans un poncho, en plus de ma couette et d’un petit carré de mohair, je restais clouée au lit pratiquement toute la journée.

Curieusement, j’appris que ma voisine avait eu les mêmes symptômes, la veille, dès minuit.

Et personne de notre entourage n’avait présenté ce trouble, bien que nous ayons fréquenté des mêmes lieux ensemble.

En fouillant un peu sur le Net, désireuse de comprendre ce qui nous était arrivé, je suis tombée sur un article de décodage biologique, la Grippe de Noël tiens donc !

Bonne fin d’année et bonne grippe, aurais-je pu écrire avant, si j’avais su avant…

« Le mot « grippe » se retrouve aussi dans le verbe « agripper » , ce qui laisse entendre qu’une impuissance à « agripper » quelqu’un qu’on ne veut pas quitter, ou au contraire à fuir quelqu’un qui s’agrippe à soi, pourrait concourir à l’apparition des symptômes. »

Et cela correspondait tout à fait à l’une et l’autre de nos situations, bien qu’opposées…

Dans son histoire, elle se cramponnait à des proches, moi, dans la mienne j’étouffais en la présence d’un proche, déclarant la maladie la veille de son départ, et elle la nuit de leur arrivée !

Je vous laisse découvrir aussi dans ce très bon article, comment la grippe aviaire chez les volatiles répond au manque d’aire

Puis j’ai aussi trouvé une autre réponse très éclairante, à travers les constellations familiales, à propos de la Grippe, car la maladie, dans tous les cas, est porteuse de message et réparatrice.

La bonne nouvelle enfin, c’est qu’à travers la lecture de ces deux articles et cet épisode de grippe, je me sais nettoyée de certaines choses pour démarrer 2018 🙂

Alors, à qui le tour ?

Bien à vous,

Isabelle

Isabelle alias Mam's

    « Petites chroniques » sont produites sous Licence Creative Commons : Oeuvres protégées, leur reproduction, copie, modification sont soumises à autorisation du propriétaire.

    4 Comments

    1. Bijoliane dit :

      Du coup j’en ai profité pour relire ta chronique du 16/12/2015 sur la grippe ! merci pour l’info mais dis donc tu as dégommé ! bonjour la famille… Je te souhaite de te remettre vite sur tes pieds pour continuer à courir les chemins et les voisins (voisines aussi mais ça rime pas)

      Alors bon début d’année et bonne santé !

      0
      • Ah va falloir que je relise, plus aucun souvenir de ce que j’ai écrit, d’un autre côté ça date ! Suis de nouveau repartie, en famille à cette heure, mais pas au même endroit et pour une joyeuse cause, Petites chroniques suivent of course 😉 Bon vivement qu’on rigole ensemble hein Madhu, ça nous fera du bien 🙂 🙂

        0
    2. Bijoliane dit :

      oui, ça fera du bien, avec un p’tit coup de Blanquette de Limoux par dessus hein !

      0

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Petite chronique « Bonn…

    par Isabelle alias Mam's Temps de lecture : 2 min
    4