Chic la grippe aviaire arrive - Crédit photo izart.fr
Chic la grippe aviaire arrive - Crédit photo izart.fr

“Chic la grippe aviaire arrive”

22/11/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Vous avez raté la covid-19, chic la grippe aviaire arrive !

C’est pas de la blague, c’est une information officielle de la Préfecture de l’Aude, en France, oui.

Quand les gens auront vraiment pris conscience que l’élevage intensif et industriel des animaux génère toutes ces épidémies…

Mais bon c’est pas encore gagné, parce que celles et ceux qui mangent encore de la viande régulièrement préfèrent acheter d’abord un prix.

Et peu leur importe le mode de production ou les conditions d’élevage des animaux, pour eux un prix… ça n’a pas de prix.

Rappelez-moi combien de vaches folles sacrifiées ?

Combien de poulet grippés sacrifiés ?

Combien de cochons grippés sacrifiés à leur tour ?

Pendant ce temps-là, la majorité des gens investissent dans un canapé, une voiture, un iPhone ou Netflix.

Et la sécu continue de rembourser les frais de santé liés au diabète, au cholestérol, aux maladies cardiovasculaires ou au cancer… bonne pioche.

Tenez, ça doit faire deux ans minimum que je n’ai pas vu un médecin 😆

Et encore, les rares fois ces 4 dernières années où j’ai consulté, la doc était homéopathe uniciste, no chemical !

Mon premier atout santé, c’est de manger bio, local et de saison, et majoritairement végétarien.

Ben oui, j’aime bien savoir d’où ça vient et comment c’est produit, élémentaire.

Faut quand même pas que les gens s’étonnent d’avoir une santé de merde en mangeant de la merde ?

Mon deuxième atout santé, c’est de prendre pareillement soin de ma joie de vivre, parce qu’elle le vaut bien.

Et ça, c’est pas gagné d’avance parce qu’il n’existe pas de comprimés pour complémenter les carrences.

Ah si pardon, anti anxiolytique antidépresseur, somnifère, autant d’anti qui ne sont jamais rentrés ni dans la pharmacie familiale 🤦‍♀️

Vrai de vrai, plus je vieillis et mieux je me porte, c’est bon signe, j’ai fait du chemin !

Je reprends ma gazette de maison de retraite, un de mes proches va encore me faire des remarques désobligeantes.

C’est pas de ma faute, c’est encore dans l’actualité de la semaine !

Parce que, nouveauté, l’homme âgé que j’accompagne en promenade a enfin acheté, ou du moins fait acheter, une canne pour marcher !

Bon, parce que ça fait déjà deux fois sur le chemin qu’il a failli me tomber dans les bras en perdant l’équilibre.

Je te préviens, je lui ai dit, je ne te ramasses pas si tu te retrouves par terre, t’es bien trop lourd…

Et même que j’ai écrit son nom sur la canne.

On sait comment ça fait, hein, quand ils posent leurs affaires de partout…

N’empêche que dernièrement il a fini aux urgences, mais pour une tout autre raison.

Après cinq heures d’hospitalisation, les analyses n’ayant rien donné, le corps médical a conclu par c’était gastrique.

Mais entre nous, je sais bien ce qui lui est arrivé, parce qu’il me l’a raconté son repas très copieux au restaurant avec ses amis…

Et le malaise qui s’en est suivi, une fois le tout ingurgité péniblement pour ne rien laisser.

Et le départ en cata à l’hôpital en laissant tous les copains à table.

C’est que les portions sont trop grosses, les assiettes sont trop remplies… protesta t-il quand même.

Mais enfin, tu ne sens pas quand ton estomac est plein ? que je lui ai fait remarquer en prenant ma grosse voix comme pour gronder les enfants.

Son ben si mais… valait toutes les explications, faut rien laisser, et surtout pas demander moins dans l’assiette.

La prochaine fois, tu emmèneras une boîte pour tes restes, que je lui ai conseillé, et tu les mangeras le lendemain.

Je l’ai vu repartir au restaurant ce dimanche midi, se dirigeant d’un pas mal assuré vers la voiture qui l’attendait.

Normal, il n’avait pas sa canne.

Des fois que ça fasse vieux devant les copains

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 4   Moyenne : 5/5]

















LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.