Cliente de votre officine - Crédit photo izart.fr
Cliente de votre officine - Crédit photo izart.fr

“Cliente de votre officine”

25/02/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Cliente de votre officine - Crédit photo izart.fr
Cliente de votre officine – Crédit photo izart.fr

Madame, Monsieur,

Cliente de votre officine depuis plus de dix ans, je voudrais vous témoigner ma reconnaissance quant aux services de qualité que vous m’avez toujours offerts.

De même, vos employés m’ont toujours accueillie et servie avec sérieux et efficacité, les délais de livraison des commandes ayant toujours été des plus rapides.

Et j’ai aussi reçu les meilleurs conseils lorsque j’en éprouvais le besoin, à propos de telle ou telle automédication.

Pour toutes les raisons décrites ci-dessus, venant d’un autre bassin de vie que celui où vous êtes établis, j’ai effectué des années durant des kilomètres supplémentaires, vous réservant les achats de toute la famille.

Cependant, je me vois, à ce jour, obligée de mettre un terme à notre échange de bons procédés, ce qui me navre vraiment.

En effet, ce matin, voulant régler mes achats par chèque bancaire, comme durant toutes ces années, je me vois, avec stupeur, refuser ce mode de paiement par votre employée.

Vous aurez certainement pu constater que jusqu’à présent cela ne nous avait jamais causé de problème, ni à vous, ni à moi, mes règlements ayant toujours été honorés.

Vous avez sans doute de très bonnes raisons d’agir de la sorte, tout comme j’en ai également de très bonnes à procéder ainsi.

Sauf que je me vois à présent pénalisée par votre décision dans mon fonctionnement, et qu’à ce stade, il apparaît que le contrat de confiance qui nous liait est caduque.

Aussi, me semble t-il important de vous alerter sur la pérennité de notre commerce, liée à la capacité que nous aurons à résoudre ce problème ensemble, pour maintenir la poursuite de cet échange de service.

Ayant toujours compté sur vous, vous pourrez toujours compter sur moi, pour peu qu’à mon encontre vous continuiez à adopter le même crédit que je vous ai toujours accordé.

Dans l’espoir de pouvoir continuer à pousser la porte de votre charmante pharmacie, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.