Comme tous les jours il a passé la serpillière - Crédit photo izart.fr
Comme tous les jours il a passé la serpillière - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 3    Moyenne : 5/5]

« Comme tous les jours il a passé la serpillière »

28/03/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Je me suis dit, s’il frappe, je ne réponds pas.

Il ne va quand même pas rentrer si je ne réponds pas ?

Ben si, il est entré…

Juste après avoir frappé et sans que j’aie eu besoin de lui répondre 🙁

Ça va, j’avais bien tiré ma tunique sur les jambes, au cas ou…

Mais bon, ça ne faisait pas l’effet bien couvrant de ma chemise de nuit jusqu’aux pieds.

Ensuite, comme tous les jours il a passé la serpillière dans la chambre, accroupi et même à genoux sur sol.

Puis il a lavé aussi le balcon avant d’attaquer le couloir et les escaliers.

En fait, en Inde, toutes les tâches dites ménagères sont très démocratisées.

Les hommes excellent dans beaucoup de registres, culinaires comme ménagers, et sont bien plus multitâches que par chez nous.

Il en est de même pour les femmes que l’on croise indifféremment sur un chantier de maçon ou à l’entretien de massifs en ville.

A ce propos, on en croise du personnel dans les maisons, et je n’ai pas pu encore tout comptabiliser !

Ici, il y a d’abord le tailleur, qui fait aussi office d’homme de compagnie pour sortir le grand-père tous les après-midi.

Ensuite, un maid, ou employé de maison, navigue entre les deux maisons dont je suis l’invitée selon si c’est le jour ou la nuit.

Je le vois tour à tour aux fourneaux, aux courses, aux livraisons, au ménage, porter des repas d’un lieu à un autre.

Il y a aussi une dame que je vois venir faire la lessive à la main mais aussi préparer des repas plusieurs fois par semaine.

Un autre maid passe aussi d’une maison à l’autre mais je le vois surtout exécuter des travaux ménagers.

Il est là entre autres tous les après-midi pour faire la vaisselle.

Il y a cependant un truc qui m’intrigue.

Je n’ai toujours pas réussi à comprendre quelles interactions s’exerçaient entre les deux maisons et leurs habitant·e·s !

Tandis que certain·e·s entrent ici comme là avec des plats cuisinés à la main, d’autres en sortent les bras pleins.

Le frigo est indifféremment visité par les un·e·s ou les autres qui se servent au grè de leurs besoins, que ce soit leur cuisine ou non.

Bref, tout le monde rentre et sort à toute heure de la journée chez tout le monde !

De plus ici on ne s’encombre ni de merci ou au revoir, juste un sommaire good morning le matin.

Et chacun·e se prend en main pour manger puis se pose à table après avoir rempli son thali en cuisine à toute heure.

En tant que guest, vous ne mettrez jamais les pieds en cuisine ni ailleurs.

Pour être agréable et réjouir vos hôtes, contentez-vous de piocher dans tout ce que l’on vous offre !

En Inde, l’hospitalité est légendaire, l’invité·e est reine ou roi.

Inutile de chercher une logique à tout ça, et malgré mon incompréhension, ça fonctionne…

Comme dans les rues et les trottoirs où se croisent des milliers de personnes, à pied, en moto, vélo, rickshaw, bus.

Au milieu de cela, vaches, buffles, zébus et chiens naviguent encore entre travaux et déchets en tout genre 😉

Incredible India

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.