Comment j'ai fait pendant 20 ans ? - Crédit photo M.F.
Comment j'ai fait pendant 20 ans ? - Crédit photo M.F.

« Comment j’ai fait pendant 20 ans ? »

22/07/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Sais pas comment j’ai fait pendant 20 ans (minimum) entre les enfants et le boulot…

Penser au confort des uns et des autres, remplir le frigo et les formulaires, honorer les rendez-vous et les promesses…

Courir au foot et au VVD, gérer les vacances et les rentrées scolaires, rencontrer les profs et même les proviseurs…

Je dois être d’une autre race… ou d’une autre époque.

Ou alors sinon toutes les mères de famille monoparentales, comme on disait jadis, sont des héroïnes.

De celles qui n’oublient pas de faire des photos d’anniversaire, par exemple, avec tous les kids réunis sur le cliché 😡

Plus toute une ribambelle de copines et copains invités pour l’occasion qui posent à côté.

Oui, y’avait de l’amour, je ne vois que ça comme réponse, élémentaire chère mère…

Bref, pour l’instant je m’en vais noyer mon chagrin sur You Tube et les tutos de patchwork.

Ça m’évitera de ruminer sur la photo qui aurait pu renouveler la dernière en date où tous étaient réunis.

Elle va juste avoir 4 ans d’âge…

Je leur ai demandé de ne pas oublier d’en faire une tous ensemble le jour de mon enterrement, ça me fera plaisir…

Bon tout ça parce qu’ils étaient débordés par la prise en charge de mon déménagement.

Et que du coup personne n’avait pensé à faire de photos lors de l’anniversaire qui avait suivi.

Tiens, à ce propos, une locataire de mon ancien logement est venue leur dire qu’elle me regrettera comme voisine.

Et que si toutes étaient aussi discrètes et sans histoires que moi, ça irait bien.

Merci 🙏

Moi je remercie mes voisin.e.s d’ici qui ont pris l’avion ce matin.

Entre deux mouvements de locataires, je savoure les nuits sans ronronnement de clim, juste les chants d’oiseaux.

Et vive les après-midi silencieuses sous le soleil et les réveils sans tambour ni trompette !

C’est juste dommage pour leur amie qui a pris une chambre à leurs côtés deux jours plus tôt.

Quand elle est venue se présenter en passant, j’ai cru qu’elle allait franchir mon rideau de porte dans son emballement

« – Bonjour je m’appelle S… vous êtes française ?… Quelle belle énergie ici, je me sens tellement bien dans ce lieu… »

Apparemment, elle s’en fout de savoir comment je m’appelle… et c’est tant mieux !

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 3   Moyenne : 5/5]


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.