Conversations publiques j'écoute - Crédit photo izart.fr
Conversations publiques j'écoute - Crédit photo izart.fr

« Conversations publiques j’écoute »

28/11/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Conversations publiques j'écoute - Crédit photo izart.fr
Conversations publiques j’écoute – Crédit photo izart.fr

J’aurais aimé être à la place du jeune métis, les écouteurs vissés dans les oreilles, qui se dirige vers l’avocate lui faisant signe de la suivre.

Quelques secondes plus tard, il se rend soudain compte qu’il a l’image et pas le son, bonjour Madame 🙁

Parce que des fois, comme ça, tu te retrouves otage d’une conversation privée, malgré toi, au détour d’une salle d’attente…

Conversations publiques, j’écoute !

A sa mère au bout du fil, une dame en noir qui s’exprime d’une voix très forte.

Enjouée, « Maman, tu viens à la maison, et demain on prépare le shabbat… »

Pleurnicharde, « Mais ce n’est pas de ma faute, maman, c’est mon avocat qui a annulé son rendez-vous, je le jure sur la Torah… Sur la tête de mes enfants, il vient de me téléphoner… »

Désabusée, « Je t’en prie, maman… Tu fais ce que tu veux… »

Précise, « J’ai commandé un rôti de veau farci de 2 kg qui a coûté 30 €, TU TE RENDS COMPTE, V. m’a montré le ticket ! Et aussi un rôti de boeuf et une choucroute. Tu sais, ils font des colis de 15 kg de viande à 150 €, boeuf, veau, agneau mélangés… La sauce des vol-au-vent, tu veux que je la prépare ?… »

Perturbée, « Je te prépare un taboulé aussi ?… Tu sais, je suis déçue, je pensais que mon dossier allait être bon, je vais d’ailleurs envoyer un message au docteur… Pardon ma mère, j’étais pas au courant… Et ce soir, je vais faire quoi à manger ?… »

Grossière « J’fais c’que j’peux, m’man… Et dire que j’ai fait ces putains de frais à Marseille pour rien !… Ils n’ont pas fini d’étudier mon dossier à Paris … Ça fait chier ça !… »

A l’avocate qui déchiffre les noms inscrits sur son document.

« – S’il vous plaît, vous n’avez pas notre nom sur votre liste ?

– Je ne traite que du droit pénal, votre affaire c’est pour quoi ?

– Une succession…

– Ah ben non, c’est une de mes collègues qui va vous recevoir. »

A mi-voix, au parent qui l’accompagne.

« – 1,4 M€, je signe tout de suite, moi, ah, ah, ah !… Pffff… J’en peux plus à force :(« 

Je m’étais posée la question, j’ai eu ma réponse entre deux affaires

Une avocate ou un avocat qui choisit de se mettre en disponibilité pour postuler à ce service est rétribué 61 € HT les deux heures et choisit deux spécialités.

Le métier est varié, très varié, à suivre !

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.