« Cure de printemps nature »

29/03/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Cure de printemps nature - Crédit photo izart.fr
Cure de printemps nature – Crédit photo izart.fr

Voilà que la créativite me reprend.

Vous savez cet état qui fait que dans la tête comme dans les mains on est plein de fourmis !

Tout est prétexte à créer

Et ça, c’est la conséquence du printemps !

Conjugué à la cure de sève de bouleau, c’est une cure de printemps nature, tout simplement incontrôlable.

Et ce matin, me voilà donc en route pour faire du repérage, car pour cause de créativite aiguë, je me suis mise en tête de trouver de l’osier.

Mais lorsque je passe devant mon endroit préféré du moment, un bois de bouleau, impossible de résister à la tentation de récolter la précieuse sève indispensable à ma cure

Deux arbres sont donc équipés du goutte à goutte par mes soins, et nous reprenons la route avec mon coéquipier amateur de photos, nous donnant une heure avant de venir prélever la récolte.

Virée dans les vignes où était planté autrefois l’osier pour attacher les baguettes sur les fils, mais mis à part le magnifique spectacle de la nature qui démarre, point d’osier en vue, très reconnaissable à sa couleur de bois.

Sculpture
Sculpture

Mais au détour d’un chemin, sur la commune de Saint Germain sur l’Arbresle (69),  j’aperçois un premier panneau puis un second indiquant « Carrières de Glay ».

Alors changement de quête, il faut que j’aille voir, car qui carrière dit cailloux, ça m’interpelle étrangement…

Un très beau plateau domine toute la vallée, au loin se dessinent les Monts de Tarare et ceux du Beaujolais.

En dessous, est campé le petit village de Glay, anciennement fief des carriers et des tailleurs, aux bâtisses de pierres dorées si lumineuses sous le soleil du matin.

Le lieu, sobrement mais agréablement aménagé, est classé Zone Sensible Naturelle du Rhône sur 110 ha, et c’est à travers une prairie sèche que se fait le cheminement jusqu’au site.

Les prunus, cornouillers rouges et orchis en rosette sont amateurs de ces terrains calcaires.

Alors que le vent se lève et que seuls, quelques oiseaux brisent le silence alentour, j’arrive tout à coup devant cette vision majestueuse de la carrière.

Le front de taille culmine par endroits à 25 m, et le spectacle s’étale en cirque, tout autour de moi, sur 400 m !

Si vous tentez ou avez tenté l’expérience d’arriver seule dans cet espace, ça impose le respect… et l’humilité.

Humilité devant le travail des hommes, la beauté du site, l’ambiance qui s’en dégage me happe immédiatement.

Carrières de Glay
Carrières de Glay

Un travail de mémoire autour de l’activité du site autrefois, de la géologie, de la vie végétale et animale qui y règnent, permet de saisir tout le sens du lieu.

L’atelier des tailleurs est à l’identique de ce qui existait, et de nombreuses manifestations autour de la pierre se déroulent ici.

Prochaines dates les 24 et 25 Mai 2014, où se déroulera la Fête de la Pierre, avec des animations de sculptures, gravures et chantiers.

Auparavant, les 4-5-6 Avril, vous pourrez retrouver à Oingt, les artistes de l’Association « les Carrières de Glay »  qui exposeront avec d’autres, lors des Journées Européennes des Métiers d’Art.

Heureusement que des initiatives de sauvegarde se prennent pour que le Patrimoine naturel, culturel, immatériel ou bâti continue à vivre.

Bien souvent, elles trouvent leurs origines dans le travail acharné de quelques bénévoles qui, œuvrant ainsi, donnent aux générations futures la chance de ne pas oublier d’où elles viennent.

Tirée de mes réflexions ; l’osier ce sera pas pour cette fois, je retourne prélever ma précieuse récolte, après avoir infiniment remercié les bouleaux de leur générosité.

Vive la cure de printemps nature !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.