De pays différents mais de mêmes racines indiennes - Crédit photo izart.fr
De pays différents mais de mêmes racines indiennes - Crédit photo izart.fr

[yasr_visitor_votes size= »medium »]

« De pays différents mais de mêmes racines indiennes »

07/01/2019 Bonjour à toutes et à tous,

En moins d’une semaine, j’ai eu la surprise de côtoyer des personnes de pays différents mais de mêmes racines indiennes.

Les premières venaient de l’Île de la Réunion et leur voyage initiatique les ramenait dans le Tamil Nadu sur les traces de leurs ancêtres.

Pour les besoins des colonies françaises, en effet, de nombreux indiens et indiennes ont été acheminé·e·s dans les plantations.

Les descendants d’esclaves de religion hindoue sont appelés Malbars là-bas.

Et même si, comme dans la famille de ces personnes réunionnaises, les baptêmes chrétiens ont été commis de force par les colons, la tradition a perduré.

Ici, ils ont découvert avec stupeur les mêmes coutumes culinaires, religieuses, vestimentaires que dans leurs communautés.

Jusqu’au nom des plantes dans le jardin, des plats et des épices, voire des expressions car la langue tamoule s’est mêlée au créole local.

J’ai appris par la même occasion qu’à La réunion, les familles honorent les morts de façon très particulière.

Quand on les porte en terre, ils sont accompagnés par ce qu’ils aimaient du temps de leur passage chez les vivants.

Par exemple une cigarette pour la grand-mère qui aimait fumer.

Ou un petit verre pour le grand-père qui aimait son canon 😉

Et le jour de la Toussaint, on retourne leur faire ce présent, tout en partageant leurs plats et boissons préférées.

A l’opposé, les colons anglais ont déporté les populations indiennes vers les Îles Fidji.

Je rencontrais ainsi la même semaine un fidjien.

De ceux dont les ancêtres ont fait le voyage forcé depuis l’Inde pour les colonies anglaises.

Et comme l’Île de la Réunion était sous influence française, on y parle français.

Tandis qu’à Fidji, qui était sous influence anglaise, la langue principale est l’anglais.

Plus facile pour ses habitant·e·s de venir vadrouiller en Inde à la recherche de ses origines 😉

Et comme de partout dans le monde, toutes les bonnes conversations finissent en évoquant… la nourriture !

J’ai ainsi appris de cette personne quelque chose d’essentiel en Inde.

Manger avec ses doigts ici, c’est avant tout un signe de respect envers ce qui est mort pour nous.

Et nous étions bien d’accord pour constater que le fer modifie considérablement le goût des aliments.

Dire qu’en France et ailleurs on réprime le désir et l’instinct des enfants de manger avec leurs doigts…

Mais dans les restaurants indiens, rien de choquant que les très distingués messieurs en costard cravate mangent du bout des doigts 🙂

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.