Déménagements à répétition mode d'emploi - Crédit photo izart.fr
Déménagements à répétition mode d'emploi - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

« Déménagements à répétition mode d’emploi »

21/01/2019 Bonjour à toutes et à tous,

J’ai fait le compte, depuis que j’ai quitté la France je comptabilise 8 adresses différentes en moins de 3 mois !

Déménagements à répétition mode d’emploi en quelques points, ça vous inspire ?

Alors un petit bilan s’impose avec ce qu’il faut faire et éviter en cas de nomadisme chronique, minimalisme oblige 🙂

D’abord, en ce qui me concerne, j’ai besoin d’y voir clair ainsi que d’agir méthodiquement pour être efficace.

Principe numéro 1 qui est aussi valable dans la vraie vie, ranger chaque chose à sa place après s’en être servie !

Par exemple, la bouteille en cuivre se range toujours dans son étui isotherme.

Lequel héberge également une petite cuillère et un quart en métal.

De même, les prises USB, câbles, chargeurs et batteries externe, sont toujours remis dans la pochette dédiée après utilisation.

Dans la trousse de toilette, sont toujours consignés flacons, tubes, crèmes et pots de soins divers.

Il n’y a que la brosse à dent, la poudre dentaire et le savon qui échappent à la règle et trônent sur le lavabo en permanence.

En principe numéro 2 tout aussi important que le 1er, parce que je vis en société je tiens les espaces et ustensiles communs PROPRES.

Du frigo à la table, au stock alimentaire et à la vaisselle, je constate qu’ici tout fonctionne à merveille avec nos deux autres coloc.

J’ai juste fait demander au proprio une casserole supplémentaire parce que deux c’est mieux pour quatre occupant·e·s, plus un saladier.

Bon, pour l’éplucheur à légumes, il m’a fait comprendre que le magasin en bas en vendait et point de réponse pour le mixeur…

Pas envie de racheter un économe à chaque fois que je change d’appart, et si j’avais su, j’aurai emporté le mien d’Inde 🙁

Ok j’aurai tenté, mais comme je trouve ce monsieur un peu pingre sur la vaisselle mise à disposition, commentaires suivront sur le site…

Troisième principe, le linge est de même lavé et rangé au fur et à mesure de son utilisation.

Parce que vu que je ne voyage qu’avec une valise cabine, faut pas que je me loupe dans les roulements.

Et que dans ce pays on se change tous les jours pour cause de chaleur et d’humidité, point d’alternative !

Pour s’épargner des surprises et tout gérer d’un coup d’œil, le linge de corps se range avec ses semblables.

Pas dans la pile de tuniques.

Cerise on the cake, j’ai ici un fer et une planche à repasser à disposition.

Ok, bas de gamme et sans vapeur mais propres et fonctionnels.

Mais ça m’évite de courir porter le linge chez le repasseur.

En Inde, j’ai recours à ses services… quand je craque.

A force de rouler minutieusement dans ma valise tous mes habits après pliage pour qu’ils restent présentables.

Mais en Inde, pour 10 Rs, soit 0.12€ par pièce à repasser, je ne mets tout de même pas mon budget en péril…

Par contre, j’ai rien vu de semblable dans le quartier, ici en Malaisie.

Et très peu de commerce de rue de façon générale, cela semble réglementé.

Quant au cinquième tuyau, je lui consacre une Petite chronique entière demain, alors à suivre 😉

Bien à vous,

Isabelle

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.