Des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes - Crédit photo izart.fr
Des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes - Crédit photo izart.fr

« Des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes »

17/08/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes - Crédit photo izart.fr
Des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes – Crédit photo izart.fr

J’ai des brumes sur les montagnes encore plein les mirettes.

Chouette mot de la fin pour mon séjour à Maury 😉

Ben oui, j’ai fait le Camp Climat 2017 buissonnière pour le dernier jour…

Mais bon, en 8 jours, j’ai participé à 42:00 de formation, toutes honorées et toutes passionnantes !

Et consacré 11:30 de bénévolat au Camp, entre sécurité du camping et balisage dans le village à la suite des intempéries.

Il convient de rajouter à ces chiffres, les plénières, le débriefing de nos coordinatrices et coordinateurs avant la simulaction, et les coups de main improvisés selon les besoins 😉

Sans oublier 3 séances de yoga matinal, les parfois longues queues au stand ravitaillement 3 fois par jour… et les séances de cinéma !

M’étonne que le soir, une fois le chemin parcouru dans la nuit, je me jetais dans mon duvet sans me faire prier 🙁

A peu près normal que le 9ème jour soit consacré à quelque chose de plus libre et récréatif.

C’est comme cela que le Lundi je me suis rendue dans le village d’Estagel, accompagner Hélène, du Domaine Pons Gralet, entre vignes bio et garrigue dès 9:00 du matin, avec deux jeunes couples avec enfants.

Faut dire que sa proposition de partager mes connaissances botaniques au fil de sa balade dans la nature environnante m’enchantait carrément 😉

Si je n’ai pas pu retenir tous les cépages, désolée, c’était pourtant passionnant, les nombreuses dégustations au cours de la randonnée, je m’en suis bien souvenue !

Entre figues fondantes, grumes de raisin noires ou dorées, amandes fraîches, mûres juteuses, pignons croquants… quelle délectation 🙂

Et profiter d’élargir mes connaissances en plantes méditerranéennes, telle l’olibaude en catalan, et qui pousse uniquement sous les oliviers, comme son nom l’indique.

Ah oui, parce qu’Estagel c’est encore la Catalogne, et Maury, le village voisin, c’est déjà l’Occitanie, ATTENTION A NE PAS CONFONDRE !

Tributaire des bus qui circulent dans la région ; mais pour 1 Euro quelque soit votre destination, rien à redire, j’arrivais donc au Camp Climat vers le début d’après-midi.

Peu de temps après, un autre rendez-vous m’attendait, suite à une deuxième belle rencontre locale 😉

Montée en compagnie de Nicolas jusqu’au château de Quéribus, étymologiquement rocher des buis – tiens, ça me rappelle un petit tas de graines longues et brillantes – je pouvais enfin découvrir et admirer tout ce qui était caché aux habitant-e-s de la vallée, dont moi-même depuis une semaine !

Admirer en silence, c’était ma minute zen, après une huitaine de jours de cohabitation très rapprochée avec 600 personnes, de jour comme nuit, chaude ambiance…

Après un verre de très bon vin bio et un plat de frites fraîches et croustillantes, j’ai regagné mes pénates dans le noir.

Toute à mes pensées, et alors que je venais de prendre une décision importante, j’ai mis le pied dans une ornière, et chuté pour la deuxième fois, sur la droite de mon corps…

Aussitôt remise sur pied, je me félicitais même de ne pas plus être blessée cette fois-là !

La question est : Y aura t-il une troisième fois comme dans la bio d’un illustre personnage ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.