Du fond de mon lit - Crédit photo izart.fr
Du fond de mon lit - Crédit photo izart.fr

« Du fond de mon lit »

18/12/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Du fond de mon lit - Crédit photo izart.fr
Du fond de mon lit – Crédit photo izart.fr

C’est du fond de mon lit que bien péniblement j’ai commencé à envoyer quelques SMS pour expliquer mon état.

Et décommander tous les rendez-vous de la journée…

Evidemment, c’est toujours comme ça, on tombe malade le jour où l’on a un programme très chargé, de préférence avec des visites pour une vente, et une expo à la maison…

Plus une conférence, le soir, dont vous êtes à l’initiative 🙁

Après un essai le matin pour faire un peu de rangement dans une partie de la maison, j’y ai renoncé, peine perdue.

Impossible de relancer la machine, mes jambes ne me portaient plus, la tête tournait à tout rompre, nez bouché, sinus de même et yeux brouillés, la totale…

Et tout ce que mon estomac vide ne contenait pas, reprenait le chemin vers le haut à chaque tentative de me pencher pour quelque action que ce fût !

J’ai donc renoncé à tout le programme de la journée, et ai délégué à l’amie que je me faisais une joie de recevoir, le soin d’aménager son espace de présentation dans ma salle à manger.

Y compris de passer l’aspirateur, et de débarrasser la table et le sol de tous mes travaux de couture en route, ce que j’avais prévu de faire dans la matinée…

Du fond de mon lit, donc, dans un état plus que second, entre deux poussées de fièvre et de somnolence irrépressible, j’entends vaguement quelques éclats de voix et des bruits de portes.

Et puis, tout d’un coup, au milieu de tout ce brouillard, cela devient comme une évidence, elle est là, de partout dans la maison !

Lorsque mon amie monte dans la chambre, un verre de tisane à la main, je lui fais part de mon ressenti.

Sais-tu, me dit-elle, qu’en plus aujourd’hui c’est l’anniversaire de sa mort ?

J’avais pensé à cette date quelques temps auparavant, mais oublié le jour même…

Elle est donc bien là, parmi nous toutes et tous, au milieu des ami-e-s qui ont répondu présent-e-s.

Oui, finalement, qu’importent les dates et les urgences du jour…

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. et bien, on est en concordance mais je n’ai même pas pu me lever jusqu’à mon ordinateur… au lit de samedi soir à ce lundi matin et personne pour m’apporter une tisane ! je suis encore bien dans le brouillard, mais les mêmes symptômes que toi ! je nous souhaite bien du courage pour continuer la semaine ! bises

    • Bon, ben voilà, je crois que c’est pire que la pollution aux particules si je lis ton message et les autres dont on m’a fait part concernant les personnes touchées par ce syndrome ce WE, impressionnante hécatombe 🙁
      Allez, me voilà sur pied ce soir, avec faiblesse générale caractérisée, mais va savoir, peut-être immunisée pour l’hiver, on y croit bien fort, courage et vite au lit 🙂 Bizzz

  2. Bonsoir Isabelle… Décidément il traîne un max de sa….p.ries en ce moment
    J ai repris le travail ce matin, je t dis pas dans quel état…
    Autant que faire se peut :)) reste au chaud et dodo, dodo et redodo !!!
    Pleins de bises …mais de loin :))

    • Voilà, une de plus touchée par la contagion, courage à toi aussi pour la semaine, vu le temps qu’ils annoncent, c’est pas gagné… Oui dodo, dodo et redodo comme tu dis, faut que le corps récupère malgré tout le reste de pollution environnante qui a repris après DEUX jours d’accalmie, tu te rends compte !!!
      Bon courage à toi et à bientôt, bizzz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.