Du haut de mon dromadaire - Crédit photo izart.fr
Du haut de mon dromadaire - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

« Du haut de mon dromadaire »

19/02/2019 Bonjour à toutes et à tous,

J’ai pas fait ma maligne du haut de mon dromadaire

Imaginez la bête qui d’abord se penche en avant, puis se met à genou, déplie ensuite ses pattes arrière, puis celles de devant…

Enfin, peut-être avait-il ses deux pattes de devant à demi pliées après que celle de derrière… enfin quelque chose comme ça.

Bref, j’ai pas tout capté, ni noté, ni filmé, c’est très technique un dromadaire vous savez 🙁

Alors je vous invite à venir tester par vous-même si vous avez le coeur bien accroché.

Enfin parce que voilà, moi j’étais pas très chaude de gagner le désert à dos de dromadaire et passer la nuit à la belle étoile 🙁

Voilà comment je me suis retrouvée embarquée dans un truc… que je ne pouvais même pas imaginer.

Par contre mes adducteurs s’en souviennent encore des jours après.

Et quand au réveil, j’ai senti mes dents crisser dans la bouche, non ce n’était pas parce que je m’étais bavée dessus en dormant.

Engoncée dans mon duvet et bloquée par le poids des couvertures piquées qui me plaquaient dans le sable, j’avais juste mordu le sable.

Il avait également recouvert nos couches, balayé par le vent qui avait tourné toute la nuit.

Des douleurs de partout par dessus le marché, parce que le sable c’est très compact et plein de bosses, j’ai réalisé enfin où j’étais.

Le plus étonnant c’est que la veille, une fois allongée, j’avais ressenti un truc bizarre, comme si mon couchage tanguait !

Et là, je me suis rendue compte que c’était… le mal de dromadaire 🙁

Puisqu’on parle de ces braves bêtes bien paisibles, la mienne s’appelait Papaya et était remarquablement intelligente.

Car autant elle tentait de doubler la première de cordée à l’aller, autant le chamelier la traînait au retour 😉

Je m’excuse auprès de lui d’avoir oublié le féminin de dromadaire en hindi.

Nous employons le mot dromadaire de façon générique en France, sans féminin ni masculin.

Mais le vocabulaire est fourni à Jaisalmer pour désigner ce noble habitant du désert.

Non, je n’en ramènerai pas un dans mes valises.

J’ai juste été invitée à m’installer dans le désert pour m’en occuper.

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.