Du miaulement au rugissement - Crédit photo izart.fr
Du miaulement au rugissement - Crédit photo izart.fr

« Du miaulement au rugissement »

26/12/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Du miaulement au rugissement - Crédit photo izart.fr
Du miaulement au rugissement – Crédit photo izart.fr

On me voudrait miaulante et ronronnante, à l’instar de l’image de la femme exhibée à longueur de pub bienséante.

Et ben je vous arrête tout de suite, c’est raté.

La conversation que j’ai eue avec un ami hier, a confirmé ma tendance naturelle, tenez-vous le pour dit, je glisse définitivement du miaulement au rugissement, c’est marre !

Désolée, mais en entendant les voeux de Noël du pape, mon sang n’a fait qu’un tour à l’audition de certains de ses propos…

Cher François, je voulais vous dire qu’une fois de plus, à propos des femmes, l’église dont vous êtes le représentant officiel, s’honore par son machisme et son mépris vis à vis d’elles !

Sachez déjà, qu’une femme contrainte d’avorter ne le fait jamais par plaisir, parlez-en autour de vous…

Et que si « horreur à la pensée que des enfants ne pourront jamais voir le jour, victimes de l’avortement », vous affecte vraiment, invitez vos semblables masculins à s’équiper de PRÉSERVATIFS, meilleure arme de lutte contre l’avortement !

Bref, un homme condamne, une fois de plus, une affaire de femmes, facile mais si peu crédible aux yeux de celles-ci 🙁

Ne pourrait-il donc pas distribuer à ses pairs, voire même leur vendre des capotes estampillées Vatican, histoire de responsabiliser sans culpabiliser ?

N’oubliez pas, cher François, que 80 % des victimes de la traite d’êtres humains que vous dénoncez dans le même chapitre, sont de sexe féminin !!!

Et qui a parlé de l’action Femen Place Saint Pierre au Vatican, ce même jour de Noël ?

Ben personne, parce que les manifestations féminines pacifiques et sans violence, même pas de mort, même pas de blessé, même pas de castagne, ça n’intéresse personne, pardi !

Ah oui, la Femen interpellée était montée dans la crèche et s’était saisie du p’tit Jésus, le corps barré d’un « God is woman ».

Et oui, mon brave François, ceci explique sans doute cela, mais comme je vous le disais, une fois de plus, tout ceci est affaire d’hommes

Dire que cette année je me suis encore retenue d’écrire une Petite chronique « J’aime pas Noël et je vous em… ».

Pffff…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.