« Effets de l’éclipse sur les humains »

20/03/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Eclipse 2015
Eclipse 2015

Pour des raisons indépendantes de mes raisons, si vous vous le voulez bien, passons sous silence dans la Petite chronique, les quelques jours précédents, pas spécialement silencieux…

J’ai même bien cru que je ne serai plus là, ce soir, pour parler des événements de la journée.

A tel point que je me suis demandée si les effets de l’éclipse sur les humains n’engendraient pas un changement de comportement…

Aux environs de 10:00, je me suis donc rendue à l’endroit convenu pour observer l’astre masqué mais il fallut beaucoup de patience pour le démasquer !

Déjà que la pluie nous avait cueillis au saut du lit, alors que la veille le thermomètre affichait 18°, il indiquait la moitié ce matin…

Et que de plus, un espèce de voile laiteux venait barrer cet horizon déjà bien limité.

La veille, j’avais fouillé dans les archives familiales et ressorti les lunettes de la dernière éclipse du millénaire, tel qu’inscrit dans mon classeur, celle de 1999.

Tiens donc 999 !

Je m’en souviens très bien de cette éclipse totale de soleil, elle avait été très impressionnante.

Nous avions stoppé le travail, pour aller observer en pleine rue ce phénomène qui donnait des couleurs sourdes à tout l’environnement…

Ce n’était ni le jour, ni la nuit, c’était blafard, lourd, pesant et… inquiétant.

Et dès ce matin, en ouvrant la porte, j’ai été cueillie par cette même sensation « bizarre ».

J’ai vaqué ensuite à mes occupations, avant de prendre le volant, et là première surprise.

Un gars arrive en voiture en face de moi, mais sur la même voie, parce que la sienne est bloquée par un bus qui dépose ses voyageurs…

Arrivé à hauteur de ma voiture, il continue sa route…  mais sur le trottoir situé à ma droite !

D’autres personnes, à pied ou en voiture s’arrêtent pour le regarder, tant nous sommes médusés par son comportement 🙁

Une deuxième surprise m’attend un peu plus loin, et toujours à bord de mon véhicule, alors que j’attaque, en première, la montée d’un petit raidillon.

Soudain je vois dévaler la pente par une, puis deux, puis trois voitures, dont un 4X4, qui m’obligent à m’arrêter tant leur allure est… convaincante !

Jusqu’à ce jour, je croyais que le véhicule qui monte était prioritaire.

Les règles du code de la route doivent changer par temps d’éclipse…

Bon, comme j’ai planté cet après-midi mon pommier, j’ose espérer que cela occasionnera la venue de fruits aux propriétés exceptionnelles comme le prédisaient les anciens !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.