Enfin une bonne nouvelle - Crédit photo izart.fr
Enfin une bonne nouvelle - Crédit photo izart.fr

“Enfin une bonne nouvelle”

20/10/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Enfin une bonne nouvelle qui est tombée ce soir sur nos téléscripteurs.

De source sûre, nos visas indiens seront reconduits aussi longtemps que les vols internationaux n’auront pas repris.

Avec en plus un mois en prime après la reprise.

On va pouvoir enfin dormir sur nos deux oreilles cet hiver et attendre le retour du printemps comme des marmottes 😆

Remarquez, entre nous, vaut mieux revenir au printemps en France, je n’en connais aucun·e ici prêt·e à affronter les températures de l’hexagone…

Alors voilà, ça s’arrange de ce côté.

Bon, j’ai aussi compris pourquoi mon dossier Newcomer était en stand-by.

Et dieu sait qu’il n’y a pas que le mien qui pose problème… tous !

C’est lié à la situation actuelle, parce qu’effectivement nous sommes sans date de retour prévisible en Inde, vu le gel des vols internationaux.

Donc tout ce que j’ai entrepris jusqu’à ce jour est bel et bien acquis, wait and see.

Surtout que finalement je viens d’apprendre un truc un peu plus dingue.

Une certaine souplesse du service gestionnaire me permet de bénéficier d’un statut que seul un visa spécifique délivre.

Bon, dans l’histoire ça arrange tout le monde, à situation exceptionnelle mesures exceptionnelles, et c’est tant mieux.

Mon petit marché de fruits et légumes locaux vient de reprendre du service lui aussi, j’en salive d’avance.

A part ça je ne vois toujours pas se pointer mon nouveau vélo.

Mais ce désagrément vient lui aussi de jouer en ma faveur.

Parce que mon vélo actuel se déglingue à la vitesse V.

L’autre jour, incroyable, je pédalais dans le vide et pourtant je n’avais pas déraillé, vous y croyez !

Je suis passée par la case loueur de e-cycle, et là surprise, mes pignons arrière sont bouffés…

Donc si cela se reproduit, je reviens et ils me les changent, élémentaire.

Bon, j’aimerais pas que ça m’arrive à trois, ni même deux bornes de la boutique.

Pédaler dans le vide c’est pas mon truc, voyez-vous, en espérant que ce jour-là la batterie sera chargée au max…

En contrepartie, je viens de constater qu’un vélo, électrique ou pas je pense, ici, ne fait pas plus d’un an.

Usure, sollicitation des mécaniques, de la visserie, des suspensions, état des chemins, climat… tout cela induit un vieillissement prématuré.

Donc, au bout d’un an il faut s’en séparer avant de ne plus rien pouvoir en tirer.

Parce qu’il me semble qu’il a déjà perdu la moitié de sa valeur, même régulièrement entretenu.

Ben voilà, en gros c’est un peu comme avec une voiture neuve…

Et de plus je peux, en Inde, acheter un e-vélo à un prix et d’une qualité qui me seraient inaccessibles en France.

Bref, j’ai eu un petit coup de pression la semaine dernière, mais le vent a tourné.

Et là dernière bonne nouvelle, vous savez quoi ?

Même pas mal à la tête 🤯 🧠🔨

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 5/5]


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.