Entre maniaquerie et troubles obsessionnels - Crédit photo izart.fr
Entre maniaquerie et troubles obsessionnels - Crédit photo izart.fr

« Entre maniaquerie et trouble obsessionnel »

Vous avez aimé :

20/04/2022 Bonjour à toutes et à tous,

Entre maniaquerie et trouble obsessionnel, je n’ai jamais hésité.

Ni l’une ni l’autre, ce sera sans moi.

Je tiens grandement à remercier l’Inde qui m’a définitivement guérie de tomber un jour dans les griffes de ces pathologies bizarreries de l’esprit.

De la goutte d’eau qui tombe sur le sol en passant par la cuillère lavée à l’eau claire, plus rien ne m’affecte.

Je peux regarder l’une comme l’autre, impassible, sans recourir au chiffon ou au liquide vaisselle.

Les toiles d’araignée au plafond ne m’affectent guère, pas plus que les cacas de geckos sur les murs.

Dès mes premiers pas dans le pays, j’ai appris combien il était salutaire de renoncer à un tas de choses qui, en Europe, coulaient de source.

En premier lieu, le repassage !

Maintenant, tout linge lavé est aussitôt plié et roulé, le pli est parfait et le tissu impeccablement défroissé.

De plus, partout où je n’ai disposé de machine à laver j’ai lavé à la main, sans le réflexe de tout fourrer dans le tambour, c’est la machine qui lave, selon l’expression consacrée.

Pas d’armoire ni de penderie non plus, tout linge roulé est immédiatement enfilé dans un sac à zip.

Puis il est stocké dans une boîte plastique, à l’abri de la poussière et de la moisissure quand vient la mousson.

Mon indispensable en cuisine se résume dorénavant à une marguerite cuit-vapeur, une râpe 4 faces, un presse-citron, un plat à thali, un bol et un quart métalliques.

Un Opinel, le robot plongeur et quelques cuillères en bois, ma casserole à café, sa micro-cafetière manuelle et une poêle complètent mon matériel de cuisine.

Je ne pourrai pas faire avec moins en cuisine pour conserver le plaisir de cuisiner.

Et même si la contrainte m’empêche parfois d’exprimer mes talents aux fourneaux, ce n’est pas grave, j’accepte.

Oui, en cela l’Inde et mon expérience à Auroville m’ont vraiment guidée sur la voie de l’acceptance.

Accepter sans contrainte, quel immense cadeau et quel beau message j’ai reçus là au terme de cet apprentissage.

Quelle immense liberté de ne pas se retrouver coincée entre désirs, possessions, envies, regrets, amertume, frustrations ou aigreurs…

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:8,90 €
8,90 €
-0,00 € -0 %

!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.