Et cric et crac le conte de fée s'est brisé - Crédit photo izart.fr
Et cric et crac le conte de fée s'est brisé - Crédit photo izart.fr

« Et cric et crac le conte de fée s’est brisé »

Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

11/09/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Et cric et crac le conte de fée s’est brisé…

Il était une fois un jeune prince qui rêvait d’aller parcourir d’autres contrées pour y pratiquer son sport préféré, la boxe Thaï.

La première expérience lui donna déjà un bon aperçu de la chose.

La seconde expérience lui donna ensuite un premier titre de gloire avec une fracture en prime.

La troisième expérience lui donna enfin un deuxième titre de gloire avec une plaque en place.

Quant à la troisième ex-æquo… elle lui fut fatale 🙁

« – Allo m’man, ça va ?
– Oui, bien, et toi ?
– Ben je me suis cassé le bras…
– … Arrête tes conneries, c’est pas vrai 🙂
– Heu ben si…
– Non mais je ne te crois pas !
– Le même bras, cassé juste au-dessus de ma plaque.
– Non mais arrête c’est pas possible 🙁
– Je te dis que si… j’ai vu la radio… »

Le conte de fée s’est brisé, je n’ai ni le détail ni la suite de l’histoire.

Et même pas encore rencontré le héros en question.

Aux dernières nouvelles, il était dans l’avion entre Thaïlande et France où il projetait de se faire opérer.

Pendant ce temps-là, la vie continue en région parisienne où je rends visite quotidiennement à Babichou 1er du nom.

Au fait, je n’enverrai pas de faire-parts de naissance, car ça reste du ressort des parents.

Mais comme d’hab, je me contenterai de raconter à travers ces mêmes lignes et c’est déjà pas mal 😉

Entre deux va-et-vient, j’ai eu le loisir d’observer pas mal de choses dans cette région parisienne où l’on pratique beaucoup la marche à pied.

Parcmètres intempestifs obligent, seul·e·s les résident·e·s ont accès au stationnement gratuit pour leurs véhicules personnels.

Et le WE, par flegme, ces même personnes ne daignant pas rentrer leurs véhicules dans leurs garages, il n’y a jamais de place libre.

Certes, ceci dit, à raison de 25€ les 7:00 de stationnement maxi, vive la marche à pied !

Alors le soir venu, ça me donnerait presque des idées de randonnées nocturnes à la rencontre… des encombrants 🙂

J’ai jamais vu ça de ma vie, mais je suis sûre d’un truc.

Si j’habitais dans le coin, non seulement je me vêtirais gratos, mais je me meublerai de la même façon toute l’année !

Alors, un étendage à gauche, un clapier à droite, une lampe de chevet à côté, un miroir en face, des coussins et des serviettes de bain dessus…

Sans compter les poubelles soigneusement remplies de branches sèchent qui feraient le bonheur des indien·e·s, petite réflexion à moi-même !

Ceci dit, en parlant de branches, puisque je me balade toujours la tête en l’air, j’ai découvert un truc vraiment insolite.

Dans une propriété, un immense cèdre était équipé d’un imposant et curieux dispositif.

Des piques à pigeons trônaient sur toutes les branches basses 🙁

Adieu écureuils, pies, geais, chouettes, pics verts et autres souilleuses et souilleurs de carrosseries de bagnoles

Bien à vous,

Isabelle

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.