Et de l'autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande - Crédit photo izart.fr
Et de l'autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande - Crédit photo izart.fr

« Et de l’autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande »

31/07/2017 Bonjour à toutes et tous,

Et de l'autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande - Crédit photo izart.fr
Et de l’autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande – Crédit photo izart.fr

Quand j’étais petite et que je faisais des trous dans le sable, j’étais obsédée par un truc.

Et si, à force de creuser je finissais un jour par arriver en Chine ?

J’étais sûre de trouver des chinois de l’autre côté de la terre…

Des décennies plus tard ; après avoir bien ri de tout ça, avec des ami-e-s, nous avons fait une sacrée découverte.

Nos recherches nous ont mené sur un site qui a satisfait notre curiosité.

Saviez-vous que sur antipodr, vous allez enfin savoir qui, sur terre, habite exactement à l’antipode de chez vous, grâce à Google Maps 🙂

Alors, de l’autre côté la Chine ou la Nouvelle-Zélande ?

Plouf !

Je suis, effectivement, pas loin de la côte néo-zélandaise, mais dans la Mer de Tasmanie 🙁

Mais bon, si vous faîtes l’essai vous-même, il y a de grandes chances que nous soyons voisin-e-s…

Et si cette constatation me console un peu, ça a quand même cassé mon rêve d’enfant 🙁

J’ai essayé de me demander pourquoi les chinois, tiens d’ailleurs ?

Pourquoi, lorsque nous étions petit-e-s, notre notion d’exotisme se limitait à la Chine ?

Parce que nous avions été influencé-e-s par la lecture de Tintin et le Lotus bleu ?

D’un autre côté, la même année sort Les Aventures de Tintin en Amérique qui a été la plus forte des ventes des Tintin, alors…

Peut-être qu’on nous parlait des milliards de chinois qui allaient envahir la terre ?

J’attends vos suggestions éventuelles…

Bon, ceci dit, heureusement que je n’ai pas creusé davantage quand j’étais petite, sinon la mer serait remontée par le trou dans le sable…

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. Chine, Chine, Chine et patachine, j’aime bien la Chine et ses petits Chinois… ou ses chapeaux chinois ? c’est ce que je chantais quand j’étais petite, j’avais appris ça à l’école et on faisait un spectacle sur les pays du monde et je faisais partie du groupe Chine… Oui c’était vraiment l’exotisme puissance 10 ! Je pense que le Lotus bleu y était pour beaucoup. Et les pieds bandés des femmes, les images de ces belles dames à ombrelle marchant à petits pas. Tout ce que je me trimballais dans la tête comme images d’Epinal sur ce pays et qui s’est effondré comme un château de cartes lorsque j’ai vu Shanghaï la nuit avec tous ces gratte-ciels illuminés. Autre féérie, autre siècle.

    • Ah oui, je la connaissais aussi cette chanson, c’est ma maman qui me la chantait ! Du coup, je ne sais plus si c’est « chapeaux chinois » ou « petits chinois » tu m’as mis le doute 🙁
      Enfin, je te rassure, les japonais-e-s aussi font un malaise à la vue de Paris en vrai

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.