Et on se serre la main - Crédit photo izart.fr
Et on se serre la main - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 3    Moyenne : 5/5]

« Et on se serre la main »

01/07/2019 Bonjour à toutes et à tous,

On s’envoie des bises sur le papier et on se serre la main en public ou pas, j’oblige personne 😉

C’est parti d’une vieille habitude adoptée alors que je travaillais au sein d’une entreprise d’une centaine d’employé·e·s.

Nous étions 3 ou 4 à avoir décidé de ne pas se frotter le museau entre collègues tous les matins, 6 jours sur 7.

D’une part parce qu’il y avait des gens que je n’avais pas du tout envie d’embrasser.

Soit parce que je n’éprouvais aucune sympathie pour elles ou eux.

Soit parce que certain·e·s embaumaient la vinasse ou la transpiration, voire dégoulinaient de fond de teint de bon matin.

Et enfin un échantillon typiquement masculin mettait vraiment trop d’ardeur à faire claquer la bise sur chaque joue féminine rencontrée.

Je n’ai par contre jamais vu de femme y prendre autant de plaisir, et vous ?

Et d’autre part, parce que je n’ai jamais compris pourquoi il fallait adopter ce code du contact physique.

Alors qu’un grand bonjour sonore ou une franche poignée de main sont tout aussi amicales.

En Allemagne, on ne se fait pas du tout la bise, juste une accolade.

Dans Le grand pays qu’est l’Inde, on se salue aussi sans contact physique.

On joint ses deux mains sur la poitrine en disant Namasté ! accompagné d’un sourire.

Bon, certes, je sens physiquement que cela froisse certaines personnes de ne me pas me plier au diktat ambiant.

Elles voudraient bien ne pas mettre cette distance entres elles et moi, entre mon corps et le leur.

Et bien justement, moi si, j’aime cette entretenir cette distance, cette réserve vis à vis d’autrui.

Ben non, ma sphère privée n’est pas ouverte à toutes et à tous.

Le pire il me semble, c’est quand je vois qu’on force des enfants à embrasser des adultes pour leur dire bonjour.

Ce n’est absolument ni anodin ni naturel pour eux ce geste, mais ça ravit étrangement les adultes

Et puis, confidences d’ami·e·s, quand tu as cédé au sacro-saint rituel de la bise, impossible d’en sortir.

Même si cela te pèse, dire non à l’autre, ne plus lui offrir le plaisir du contact avec une surface de ta peau, c’est dur.

Oui, ça demande du courage, celui de pouvoir dire dorénavant, on ne se serre plus que la main… ou rien d’accord ?

Mais après tout, rien n’oblige une personne à se justifier auprès d’une autre quant au choix de ce geste.

Quoi qu’il en soit, de même que parfois vous réévaluez vos habitudes, la bise c’est pas automatique 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.