« Et Rocco dans tout ça ? »

21/03/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Printemps !
Printemps !

400.000 

Quand j’ai entendu le chiffre, ça m’a paru énorme quand même.

Il correspond au nombre de femmes qui portent des implants mammaires.

20% ont recours à cette plastie du sein suite à un cancer, et 80% risquent de développer un cancer, suite à l’implantation d’une prothèse pour raison esthétique, c’est ce que nous révèle l’info ces derniers jours…

Surtout que cet acte arrive en tête des chirurgies esthétiques, selon le rapport de l’ISAPS.

Cela veut dire quand même que 320000 femmes en France ont recours à cette chirurgie uniquement par choix esthétique.

Elles acceptent ainsi de ne pas allaiter leur bébé ou d’attendre deux ans avant toute grossesse.

Sans parler des cas où cela ne se passe pas comme prévu, calcifications, fuites, non conformité, inflammations, douleurs, déplacements, contractions capsulaires, déflations…

Et si l’acte est principalement effectué dans des cliniques privées, c’est le système de soins public qui prend en charge les complications par la suite…

Mais cette tendance est abondamment relayée par la presse people, où la quasi majorité des femmes l’alimentant a (eu) recours à l’opération.

Enfin tout ceci en dit quand même long sur les diktats de la mode, de la tendance à vouloir s’identifier à autrui, de préférence connu et reconnu par le monde entier, dur dur…

Honneur quand même à celles et ceux qui arrivent à respirer et vivre dans ce qu’ils sont, dans ce qu’ils vivent, hors de normes et des canons, des critères et des références !

Quant à Rocco, paraît qu’il va prendre sa retraite…

Et pourtant pas un entrefilet, pas la moindre petite photo depuis tant d’années de gloire, au sujet de ceux qui ont subi des plasties plus avantageuses (réussies ou ratées) à l’image d’une partie de son intimité ???

Des noms, on veut des noms !

Je lance un grand appel à témoins dans la Petite chronique.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.