Et toujours des bonnes nouvelles - Crédit photo izart.fr
Et toujours des bonnes nouvelles - Crédit photo izart.fr

« Et toujours des bonnes nouvelles »

26/01/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Et toujours des bonnes nouvelles - Crédit photo izart.fr
Et toujours des bonnes nouvelles – Crédit photo izart.fr

Et toujours des bonnes nouvelles qui affluent en ce début d’année, alors je ne me prive pas de les partager avec vous, en deux Petites chroniques même 🙂

D’abord, l’abandon du projet d’aéroport à Notre dame des Landes, qui est le résultat de la mobilisation citoyenne engagée dans la lutte contre le changement climatique et contre les grands projets inutiles et imposés, great !

La RD 281, axe principal qui traversait la ZAD du Nord au Sud, fermée à la circulation en 2012 et vouée à la destruction si l’aéroport avait vu le jour, était un lieu stratégique de l’opposition au projet.

Des bénévoles, des élu·e·s et des riverain·e·s ont depuis pris en charge et organisé de façon collective son dégagement, dans un climat serein, à l’écart des médias et des forces de l’ordre.

Ensuite, Lloyd’s of London, la grande firme d’assurances anglaise, à l’image d’autres avant elle, a annoncer se désengager auprès certaines entreprises.

Dans l’esprit-même de lutter contre le réchauffement climatique, elle annonce exclure les compagnies du charbon du nombre de ses assurés, et ce, dès le 1er Avril.

Enfin en Suisse, après consultation publique, les homards devront être assommés et non plus jetés vivants dans l’eau bouillante 🙁

Dans ce même pays, les colliers anti-aboiements sont désormais interdits d’utilisation pour les chiens.

Rien que pour ça, j’en connais une qui risquerait bien, elle aussi, de partir s’installer en Suisse, même si elle a fait son choix de résidence pour le repos éternel à St Trop

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.