Évacuation de tout l'avion - Crédit photo izart.fr
Évacuation de tout l'avion - Crédit photo izart.fr

“Évacuation de tout l’avion”

06/01/2020 Bonjour à toutes et à tous,

➡️12:13 Embarquement fait
➡️12:43 Débarquement de tout le monde, une heure de désinfection totale de l’appareil mais une fois que tout le monde sera descendu, deux tests positifs COVID-19 à bord débarqués
⬅️12:50 Mais non, à Paris
🤣
➡️12:55 Évacuation de tout l’avion
😱
⬅️12:56 Note bien le temps d’attente
➡️12: 59 A tout à l’heure Madame m’a dit le commandant de bord, lui ai répondu j’espère bien…
➡️13:30 Retour dans la salle d’embarquement

Tout cela aurait pu ressembler à une grosse mascarade, ou au mieux, à un bon sketch.

C’était juste la réalité de ma France, celle que je venais de fouler depuis quelques heures à peine mais où déjà s’accumulaient les emmerdes…

Test COVID-19, bagages en surpoids… et là, pour la dernière ligne droite, un jeune couple positif au test qui était monté sans inquiétude à bord du vol Roissy CDG-Lyon de 12:25.

Je me souviens les avoir croisés, déjà assis à leurs places, alors qu’ils étaient en pleine discussion avec le commandant de bord.

Non mais vous comprenez, il en est de ma responsabilité, disait l’un.

Mais il faut bien de toutes façons que nous rentrions chez nous à Lyon, répondaient les deux autres.

Je notais, annoncé par le commandant de bord, que l’avion était complet et que nous étions 142 personnes à bord.

Ayant pris place depuis peu et après un certain temps d‘attente, le commandant de bord prit alors le micro et… annonça l’évacuation de tout l’avion !

Une heure s’écoula ainsi, sans nouvelle, sans consigne, sans eau et sans repas, tout juste dirigés vers la boutique Paul pour nous restaurer…

Déjà certaines personnes s’inquiétaient auprès des hôtesses, alors on est COVID contact ou non ?

Ben non, répondaient ces dernières, visiblement pas plus informées sur le protocole que le reste des personnes en attente.

De toute façon, nous avons vos contacts et si besoin était de vous joindre, ce serait fait dans la semaine, se rassuraient-elles…

D’autres s’interrogeaient pour savoir s’il fallait que nous passions à nouveau le test de dépistage COVID-19 avant d’embarquer pour la deuxième fois !

Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi le personnel ne nous a jamais demandé, ni à moi ni aux autres, de présenter le résultat de notre test avant d’embarquer.

Quel intérêt alors de nous obliger à faire ce dépistage ?

Que ce soit avec un résultat positif ou négatif, vous embarquez comme vous voulez ?

J’ai juste remarqué, durant l’attente, qu’ensuite, avant d’embarquer sur les vols en direction de la Corse et d’Oslo, on demandait de présenter le résultat du test…

Au fait, vous voulez savoir comment le commandant de bord a été informé de la présence de ce jeune couple positif au test COVID ?

Ce sont eux-mêmes, qui, spontanément se sont manifestés auprès de ce dernier, une fois mêlés à la foule puis installés 🤔

A 14:04 tout le monde était invité à regagner sa place dans l’avion pour ré-embarquer.

On n’avait même pas atteint les deux heures d’attente minimum qui nous auraient permis de gagner un plateau-repas…

Au dehors, la pluie avait redoublé et l’écran de mon téléphone affichait 2°.

Une fois sur le tarmac, l’avion parcourut une longue distance, tournant une première puis une deuxième fois, personne ne pipait mot à bord.

Mais lorsque le commandant lâcha dans un souffle, Mesdames et Messieurs nous sommes prêts à sortir (sic)… nous nous regardâmes avec mon voisin.

Le lapsus ne nous avait pas échappé, et il fut bon d’en rire tandis que l’avion décollait enfin !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.