Faire avec plutôt que contre - Crédit photo izart.fr
Faire avec plutôt que contre - Crédit photo izart.fr

“Faire avec plutôt que contre”

22/10/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Elle avait bigrement raison.

Soudain je réalisais combien il valait mieux faire avec plutôt que contre.

En l’occurrence, être solidaire des indiennes plutôt que réagir à un management non adapté.

Pas de maux de tête de mon côté comme je vous disais, pas de rancœur, et même pas de colère.

Je chante, je rigole avec elles, même si on se raconte des trucs incompréhensibles à longueur de temps !

Bref, comme dit l’amie avec laquelle je déjeunais, tu es solidaire avec elles et ça les aide sans doute à supporter le reste.

À vrai dire, j’ai pas fait exprès.

Mais j’aspire avant tout à trouver des réponses bienveillantes aux situations conflictuelles.

C’est ça, en fait je ne cherche même pas.

Les solutions viennent toutes seules !

Pas de doute, pas de faux pas, je sens que c’est comme ça, impossible de l’expliquer.

Je me cantonne dans une bienveillante attitude, et l’inspiration vient tout seule.

Des fois, je me dis que ce sont mes cellules qui se mettent sur la bonne vibration, comme depuis que j’ai lâché avec la migraine.

La migraine vous vous rappelez ça fait une dizaine d’années qu’elle me harcelait.

Il y a environ 2 mois, j’ai fait encore une très grosse crise avec nausées, vomissements alors même que j’en avais enrayé de nombreuses autres avant.

Et puis, tout le mois suivant, j’ai vécu comme des échos de ce dernier cyclone.

Plusieurs ondes de choc sont venues heurter mon crâne, mais à une fréquence telle que c’était presque tous les 3 jours !

Un peu comme un bouillonnement de surface, mais pas assez fort pour qu’il y ait débordement.

Et à chaque fois, en connexion avec mes cellules, je reprenais le gouvernail pour braver la houle.

J’ose croire qu’à présent mes cellules ont imprimé un nouveau schéma, et d’elles-même redressent le navire, tel que Mère l’avait décrit.

Ouf, j’ai échappé au très long et très lourd séminaire dont on m’avait parlé il y a environ un an.

Oui, le centre de formation est en Inde, à quelques heures d’ici.

Durant ce séjour, vous renoncez à tout pendant plusieurs semaines, au téléphone, à la parole, à internet… pour vous plonger dans la méditation.

Absolument tout… ce qui ne me convient pas, désolée !

Ça m’avait même horrifié de m’imaginer vivre cela…

Quand je pense que le corps a toutes les réponses pour réparer !

Alors oui, je crois que mes cellules elles ont vite pigé le truc pour reprendre les choses en main et déprogrammer certains réflexes archaïques bien handicapants.

Et maintenant, du coup je n’ai même plus peur d’avoir mal à la tête parce que cela ne fait plus partie de mon programme génétique !

Voilà, en toutes circonstances, pas de panique.

Juste poser un regard extérieur sur celle, celui où même la chose qui fait grincer notre belle mécanique.

Et hop, relancée la belle énergie !

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]


2 Commentaires

  1. là, franchement, tu m’époustoufles avec la façon dont tu as pris la migraine en main (façon de parler !). En plus parallèlement, tu as pris soin depuis des mois des graines entières, à semer un peu partout… je ne sais pas mais je fais des associations comme ça ! et qu’est-ce que c’est que cette formation lourde ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.