Faut qu'elle reprenne une activité professionnelle - Crédit photo izart.fr
Faut qu'elle reprenne une activité professionnelle - Crédit photo izart.fr

“Faut qu’elle reprenne une activité professionnelle”

14/02/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Faut qu'elle reprenne une activité professionnelle - Crédit photo izart.fr
Faut qu’elle reprenne une activité professionnelle – Crédit photo izart.fr

“- Et surtout, hein, faut qu’elle reprenne une activité professionnelle !”

Il est mignon mon p’tit papa, quand, me concernant, il donne des consignes à J.

Ma mauvaise mine l’inquiète, alors sa solution pour retrouver la santé, y’a pas photo, c’est LE TRAVAIL 😉

Ben évidemment que je ne vais pas lui raconter toute l’actu de ces jours, et pas davantage ma situation professionnelle du moment.

Lui, le pauvre, le drame de sa vie c’est d’avoir connu le chômage à 50 ans.

Depuis il a buggé avec ça.

Et oui, autres temps, autres valeurs.

Comme certaines de ses connexions se sont altérées, il nous parle à présent de long en large des responsabilités professionnelles que lui a confié son EHPAD.

Et que ça l’a drôlement aidé à trouver sa place ici

Effectivement, à presque 90 ans, dépossédé de certaines contraintes infligées par l’ego, il restaure son estime de soi, et ça lui réussit plutôt bien 🙂

En début d’après-midi, nous sommes allés boire un coup et brûler un cierge à l’église en face du bistrot, en souvenir de sa femme décédée récemment.

Il est resté un long moment pensif devant la flamme.

Et puis, de retour dans son appartement, il a pris cette photo d’elle que j’avais vite plastifiée pour qu’il l’ait en souvenir, dès l’annonce de son décès.

“J’ai trouvé qu’elle était très belle sur cette photo, elle semblait même sourire”.

Sa phrase était surprenante de douceur.

Par pudeur, sans doute, il n’avait jamais tenu de tels propos.

Bon, il a aussi rajouté, comme toutes les fois, elle était quand même dure

Il se souvient aussi qu’on a pleuré tous deux à plusieurs reprises, en évoquant sa mémoire.

Et puis il a soudain promis de botter le cul à certains connards

On n’a jamais su de qui il parlait, encore quelques vieux démons qui traînaient par là, sans doute !

Mais bon, on a bien rigolé tous trois, en lui promettant de nous joindre à l’action pour plus d’effet 😉

Ceci dit, c’est vrai que j’appliquerai bien la sentence à quelques-un-e-s en ce moment…

Mais je vais préserver ce qu’il me reste d’énergie pour préparer la contre-attaque.

Et éviter à certaines de mes facultés d’être altérées par le ressentiment.

Ainsi, ces dernières lignes, je les garde pour exprimer mon humble reconnaissance envers celles et ceux qui se sont mobilisé-e-s suite à mon S.O.S.

Vos gestes et présences m’ont vraiment aidée à reprendre confiance en attendant la suite des événements, merci.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.