« Gens du voyage ordinaires »

12/10/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Dieu Mer-si
Dieu Mer-si

Ce jour-là, j’étais partie acheter du poulet, je suis revenue avec du poisson.

Normal.

Au programme je voulais faire un tour sur le marché puis aller en bord de mer.

Ou l’inverse.

Bref, je ne savais pas dans quel ordre me décider…

Mais quand j’ai vu les beaux poissons sur l’étalage du bateau DIEU MER-SI à Toulon, j’ai eu un doute…le poisson mais pas le mer, la mer et du poulet etc…

Tout simplement parce que du poulet en barquette (coupons de réduction obligent) allait mieux faire un tour de bord de mer dans mon panier que des poissons frais non vidés emballés dans du papier blanc 🙁

Roses anciennes
Roses anciennes

J’avais un dilemme…et je suis retournée voir les poissons, parce que c’est quand même pas tous les jours que je vois des poissons pêchés du matin sur le marché à 8€ le kilo 🙂

Fruits d'automne
Fruits d’automne

Et puis quand j’ai demandé le prix, la dame qui tenait le stand m’a dit 8€. Ben oui, 8€ les 3 poissons !

Bon, alors je suis repartie à l’opposé de la mer, j’ai continué mon marché sur le chemin du retour, coriandre, figues, prunes, raisins, pommes, poires, et même deux jolies bottes de roses anciennes, ah ! ça ne me lâche pas, décidément…

Il était près de midi, j’avais un panier bien chargé, au moins trois livres de poissons, plus les fruits et autres produits achetés au magasin bio en passant, je rentrais tranquillement sous les micocouliers de la rue.

Et puis, ça se passe toujours comme ça dans les films, j’ai levé les yeux vers une jolie enseigne.

Café Culture

Cultures et Communication

Les tables et chaises en terrasse m’invitaient immédiatement à prendre une pause, parce qu’à Toulon, j’ai remarqué que c’est comme en Italie, on rencontre ses voisins dehors, au soleil ou au frais, c’est selon, à toute heure de la journée.

Il faisait déjà 22° de bon matin en ce début d’Octobre, alors une terrasse ombragée sous les micocouliers, dans une rue piétonne réservée aux producteurs locaux…ça justifiait une pause !

Deux personnes, autour d’une même table, échangeaient autour d’une pile de livres.

A l’intérieur, une exposition de peinture était accrochée aux murs et de nombreux journaux et revues étaient proposés à la lecture.

L’animatrice du lieu, m’a alors présenté une partie des activités de cette Association Culture et Communication : Conversation  de langue espagnole avec Juan, de langue anglaise avec Luc, Cours d’arabe moderne avec Mina, Atelier philo, Repas partagés, Soirées débats, Expositions…j’étais sur une autre planète !

Pamplemousses
Pamplemousses

Une belle expérience culturelle gérée par la même association et menée sur deux lieux à Toulon, le second étant Le Mesclun, avec des Ateliers cuisine, Café info, Ateliers conseil à l’image et bien d’autres propositions plus alléchantes les unes que les autres 🙂

Alors que nous échangions au soleil, deux dames se sont arrêtées pour nous saluer et le pull réhaussé de dentelles que portait l’une d’elles n’a pas échappé à notre regard.

C’était évidemment du fait maison par cette personne qui, je l’ai compris dans la conversation, avait vendu dentelles et guipures.

Mais pas des boutons, on ne mélange pas les torchons et les serviettes.

Poissons
Poissons

Et en plus c’est trop lourd à déballer sur les marchés.

C’est comme cela que nous avons échangé des tuyaux…et que j’ai appris qu’il fallait aller acheter des boutons de très belle qualité en Italie.

Quelques conversations plus tard, je suis allée régler ma consommation, comme souvent un jus d’abricot, qui me fait toujours penser à David Foenkinos, La délicatesse plus précisément 😉

1€80 la jolie bouteille avec une paille…no comment, je suis repartie heureuse de cette belle rencontre et riche de l’expérience de gens qui tissent des lendemains meilleurs.

Du haut du 5ème étage – ah, je m’en souviendrai longtemps de l’escalier – j’ai retrouvé naturellement les gestes de ma maman qui ne connaissait pas le congélateur pour nous servir des portions de poisson pané !

Plouf…ouvrir le ventre du poisson, retirer les entrailles et soigneusement écailler la bête avant de la plonger dans le court-bouillon parfumé aux herbes de Provence, finalement, mes souvenirs n’étaient pas si loin.

Quelques heures enfermée dans la cuisine n’ont fait qu’attiser mon envie de retourner enfin au bord de la mer.

Le même décor, touristes et chiens en moins (expression allemande qui me fait bien rire), bateau militaire au large en plus, je suis allée saluer la mer avec la même émotion, nous nous sommes vraiment adoptées.

Le lendemain, j’ai partagé le chemin qui me ramenait à l’intérieur des terres, avec un jeune corse qui venait chercher du travail sur la métropole, un travailleur de nuit qui cumulait des jours de congés pour remonter à Besançon.

Et puis une dame que nous avons déposée à Valence et que j’ai priée de mettre son chien dans un panier pour voyager à ses côtés …

Celui-ci était invité de dernière minute, car, hurlant à la mort chez la mère de la voyageuse, elle ne pouvait l’y laisser.

J’ai eu un moment de panique me demandant comment mes autres covoituriers allaient apprécier la compagnie d’un chien, peur, agacement, allergie…

Faut dire que suite à cette soudaine modification de voyage, je me suis demandée, de mon côté, s’il fallait que je la prévienne que nous voyagerions avec des personnes aux prénoms de consonance méditerranéenne, peur, agacement, allergie…et puis zut !

Et bien, notre assemblage de gens du voyage a été des plus réussis, brassage improbable des plus conviviaux, vive BlaBlaCar.fr (ex-covoiturage.fr), le site des gens qui ont bien plus à partager que la route !

Bien à vous,

Isabelle

Café-Culture 24 Rue Paul Lendrin – 83000 Toulon – 04 94 62 44 52 / 09 79 10 67 90

Mesclun-Café 7 Rue Chevalier Paul – 83000 Toulon – 04 94 92 01 26

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.