« Guerre des sexes dans la vraie vie »

02/02/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Expo Jacqueline Delubac
Expo Jacqueline Delubac

Entendu ce matin dans la bouche d’une journaliste de France Info « Cette fille aux allures de garçon manqué… », tout ça pour présenter une jeune fille qui aimait les scooters et en avait volé un.

Chère madame, on appelle une jeune fille débordante d’énergie et au comportement intrépide, une FILLE AVENTURIÈRE, bis repetita…

Et pour info, le scooter ne reste pas un attribut masculin, si ce n’est dans votre subconscient.

Dommage que ne soit pas facile pour certaines femmes de sortir de clichés auxquels elles ont été conditionnées de mère en fille.

Et pour ceux qui jouent du féminisme comme ils jouent du machisme, se contenter de respecter leurs semblables, ça éviterait que la plaisanterie ne glisse trop facilement à la bêtise et paix aux oreilles.

Passons avec cette guerre des sexes, dans la vraie vie, tiens, y en a un qui va péniblement essayer de convaincre ses pairs qu’il a agi en toute morale et conformément aux codes de la bienséance.

Je doute à ce jour que ce pervers, dont seule compte la jouissance ; et pour laquelle il se sert de l’autre sans état d’âme ni compassion pour y parvenir, sorte indemne de ces affaires de moeurs où il s’est fait piéger…

Mais bon, pour quelqu’un qui était sensé prévoir les crises, en qualité de président du FMI, il y en a une qu’il n’a pas vu venir !

Elle venait sans doute de trop bas, et il l’a négligée, aveuglé par un ego dont il est définitivement esclave.

Un de plus entre pouvoir et ego me direz-vous…

Dire que Hollande était à la une de toute l’actu people parce qu’il se rendait chez sa maîtresse en scooter…

C’était tellement plus glam !

Passons aux choses plus sérieuses : Google Traduction, utilisé par plus de 500 millions de personnes par mois, a enfin fait un effort de vocabulaire.

Maintenant si vous tapez « gay » en anglais, ce n’est plus traduit en français par pédé, tapette.

La pression du collectif ALL OUT a permis de corriger cela en un temps record, et Google a même présenté des excuses.

A part ça, j’attends toujours la liste des femmes nouvellement entrées dans le gouvernement grec de Syriza.

Comment ça, il n’y en a pas ?

Mais si : 6 sur la quarantaine de postes à pouvoir.

Par contre, quelques concessions s’imposaient avec les membres du parti de droite.

C’est fait, le décret de la séparation entre l’église et l’état attendra.

Voilà, tout le monde est content dans la Petite chronique 🙂

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.