Histoire de confiance - Crédit photo izart.fr
Histoire de confiance - Crédit photo izart.fr

“Histoire de confiance”

15/01/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Vos enfants fréquentent des adultes, soit à l’école, soit pour des activités culturelles ou sportives, religieuses…

Vous, ça ne vous pose aucun problème, histoire de confiance, bien sûr.

Ça ne vous viendrait tellement pas à l’idée de nuire à votre enfant, que le concept même vous échappe !

Mais la vigilance des parents ne devrait-elle pas être justement accrue, là où d’autres ne le font pas ?

On pourrait déjà mettre des mots ou des images.

Pour énumérer clairement aux enfants, au risque de heurter un peu la sensibilité de certains parents, ce qui est autorisé ou non, par ascendance sur mineur, au hasard.

Et peut-être éplucher le pedigree de tous ceux qui les approchent.

Hélas, c’est souvent quand survient le drame que l’on réfléchit à comment on aurait pu l’éviter.

Deux affaires navrantes dans la région de Lyon, viennent nourrir l’actu de ces derniers jours.

La première est le fait d’un ecclésiastique qui a sévi entre 1970 et 1990 auprès de jeunes scouts, constitués à présent en association d’aide aux victimes de pédophilie au sein de ce groupe.

La hiérarchie de l’homme mis en cause vient de condamner ces actes, même s’il y a prescription.

Et prévoit d’engager un procès canonique, démarche à saluer.

La seconde, c’est l’irresponsabilité d’un adulte qui est à l’origine de la mort de deux adolescents dans une avalanche.

Le professeur référent du groupe avait interdit d’emprunter une piste fermée pour cause de danger.

Mais l’autre professeur, avec apparemment un bon passif et un bon actif psy, a transgressé l’interdit

Bilan, des enfants morts et d’autres blessés à vie.

Plus tous ceux qui sont passés à côté de la catastrophe.

Quelques fois on a connaissance, ou pas, et j’ai quelques anecdotes à ce sujet.

Très souvent, le chauffeur conduisait le car des enfants en état d’ivresse.

Ça, c’était de notoriété public, mais bon, depuis le temps qu’il était au service de la direction…

Sauf qu’un jour il a fait demi-tour sur la route express, franchissant la bande blanche, avec les voitures qui arrivaient en face à toute allure.

Alors les animatrices et animateurs eurs ont tellement protesté qu’ils ont failli en venir aux mains avec lui.

On était très heureux, une autre fois, que les enfants soient rentrés sans encombre de leur voyage scolaire en montagne.

Surtout après les aveux de la maîtresse.

Elle avait juste viré sur son compte perso, avant le départ, tout l’argent que les parents avaient versé pour l’assurance de leurs enfants…

En général, c’est toujours après qu’on a des sueurs froides.

Comme lorsqu’un de mes kids a raconté qu’il s’était baigné avec tous ses camarades dans un lac.

Malgré l’absence d’un maître nageur et sous la seule surveillance du moniteur présent avec eux…

Même que celui-ci les avait obligés, en rentrant à la colo, à bien fourrer les vêtements mouillés au fond de leur placard.

Pour pas que le directeur les voit

M’étonne que ça sentait le moisi dans la valise du retour 😡

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.