« Histoire exceptionnelle de serre »

08/02/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Dracontium pittieri
Dracontium pittieri

Il y a Hubert, il y a Josette et puis Jacqueline et Henry.

« – Allez, vas-y, mets ta tête dans le cadre, je prends la photo !

Oh, et puis je vais la mettre sur Fasseubouqueue, tu vois il y a le petit F en bas…

OOOOOHHH, j’ai une autre idée, et si on l’envoyait à Françoise !

– Tu es sûre que c’est une bonne idée ?

– Allez, mais si, et Henry, mets-toi avec elle, je vous prends en photo tous les deux !

– Bon c’est moi maintenant qui vous prend tous les deux, attention Hubert, tu marches sur la plate-bande…

-Oh mais, qu’est ce qui nous tombe sur la tête ?

– Et oui, tu vois, ils envoient de la pluie parce que c’est une serre tropicale !

– Oh ben j’en ai plein les lunettes… »

Cheese !
Cheese !

2 mn 30 que j’attends devant la serre d’Amérique du Sud avec un autre visiteur…

L’événement est unique et exceptionnel en France : Dracontium pittieri, originaire et endémique du versant Pacifique du Costa Rica, a fleuri pour la deuxième année consécutive !

Face
Face

Elle a été introduite dans la collection nationale d’aracées du Parc de la Tête d’or de Lyon en 2011, suite au don d’un tubercule par la faculté de botanique de Vienne (Autriche).

Seuls trois autres jardins botaniques au monde en possèdent la culture, selon le Botanic Gardens Conservation International (BGCI).

Si j’ai raté l’occasion de retransmettre le scoop dans la Petite chronique l’année dernière, cette année je fixe même l’événement sur la vidéo !

Pendant ce temps-là, la joyeuse équipe de Hubert, Josette, Jacqueline et Henry, continue bruyamment la visite de la serre.

« – Et ben moi, tu sais, j’me ferai bien enterrer dans une serre finalement !

– ???

– Au moins t’es sûr d’être fleuri toute l’année, tiens ! »

Quand je vous dis que ça fait peur de vieillir

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.