Ici pas plus qu'ailleurs tu ne pollueras - Crédit photo izart.fr
Ici pas plus qu'ailleurs tu ne pollueras - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

« Ici pas plus qu’ailleurs tu ne pollueras »

22/02/2019 Bonjour à toutes et à tous,

En raison du 5ème point de la dernière Petite chronique long et important à exposer, j’ai voulu lui dédier une page entière.

Même si je suis donc appelée à beaucoup me déplacer, une de mes attitudes reste cependant la même où que je sois.

C’est avant tout une question d’éthique : ici pas plus qu’ailleurs tu ne pollueras !

Même si comme en Inde, il faut batailler avec les vendeuses, voire retirer les fruits et légumes des emballages plastiques, je persiste !

Et je signe en présentant plutôt mes sacs de tissu pour les remplir de mes achats sous l’oeil étonné des vendeurs.

Plastic is not good for the planet… No plastic please…

Le magasin bio que nous avons dégoté à grand-peine est perché en haut d’une montée d’escalier fichée entre deux boutiques !

Ici en Malaisie, les produits bio sont rares et très chers, par conséquent ils atteignent presque les mêmes prix qu’en France.

Mais avec pas le même niveau de vie pour la population locale, certes.

Néanmoins, le plastique a encore de beaux jours devant lui…

Car toute la vaisselle, assiettes, bols, tasses et couverts en est issue, comme en outre les contenants alimentaires.

Par contre, les sacs plastiques ne jonchent pas les rues.

Parce que le ménage y est effectué quotidiennement et que de plus les gens utilisent des poubelles.

En voyant tous les élèves sortir d’un établissement scolaire avec leur bouteille d’eau accrochée à la main, j’ai eu un flash.

Bientôt chez nous, il me semble que nous aurons ce même tableau pour cause de dérèglement climatique.

J’ai aussi lu avec beaucoup d’attention les R peints sur les marches d’escalier du magasin bio.

A la base, il y a la règle des 5 R.

Mais elle n’est certainement pas restrictive et c’est tant mieux… ici j’en ai compté 8.

Refuse, Reduce, Reuse, Rot, Repurpose, Rehome, Replant, Recycle.

J’ai essayé de la traduire du mieux possible.

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin, le plastique, l’emballage au magasin par exemple…
  • Réduire ses besoins en eau, en énergie, en consommation de protéines animales…
  • Remployer les sacs en papier, les tissus défraîchis pour en faire des chiffons, des sacs… 
  • Ramender tout ce qui compostable retourne à la terre, épluchures, coquilles d’oeufs…
  • Redistribuer le surplus de son jardin, les vêtements trop petits des enfants…
  • Réaffecter ce qui peut être réutilisé, réadapté, de seconde main…
  • Repiquer des graines, des plantes, des arbres fruitiers aussi en ville et dans la nature… 
  • Recycler tout ce qui va trouver une seconde vie une fois son premier usage terminé…

Je me sens avant tout ambassadrice du changement, et vous, quelle est vôtre part ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.