J'ai fait ma B.A. du jour - Crédit photo izart.fr
J'ai fait ma B.A. du jour - Crédit photo izart.fr

« J’ai fait ma B.A. du jour »

03/06/2016 Bonjour à toutes et à tous,

J'ai fait ma B.A. du jour - Crédit photo izart.fr
J’ai fait ma B.A. du jour – Crédit photo izart.fr

La délation a du bon.

J’ai fait ma B.A. du jour, mais à mes dépens.

Partie donc pour effectuer un certain achat incompressible, je me suis rendue ce matin dans un premier magasin d’origine allemande, en quête de papier toilette de base, mais Ecolabel.

Ben oui, c’est le seul endroit où le choix ne se fait pas entre du papier-kraft-marron-écolo-toile-émeri-cher ou du quadruple-épaisseur-jaune-parfumé-mangue-coco-très-cher.

Et là, en bout de caisse, un conteneur n’a pas manqué d’attirer mon attention, de par sa signalétique.

La caissière m’a aimablement répondu que tous les produits qu’il contenait, fleurs, fruits, légumes étaient vendus au tarif unique de 1€ dont la moitié était reversée aux Restos du coeur.

Mais alors que des produits parfaitement présentables, juste remplacés dans les rayons par les nouveaux arrivés !

Une jeune femme est alors partie avec une grande cagette de salade et de radis sous le bras, pour 1€ en plus de son panier de courses, bien contente de l’info.

Continuant mes courses un magasin plus loin pour un autre type de produit, je n’ai pas pu m’empêcher de faire part de ma découverte à la caissière dudit magasin…

Qui aussitôt a emprunté mon téléphone ; et oui, j’ai le déclencheur sensible, pour présenter la photo que j’avais faite, à ses patrons qui étaient dans la réserve ce matin 🙂

Oui, la délation a du bon.

Et les enseignes sont très réceptives et réactives quand il s’agit de faire du profit et redorer leur image de marque, passons.

Mais pour éviter de gaspiller ou jeter encore plus, et aider les personnes nécessiteuses, toutes les occasions sont louables, restons optimites.

Dans le troisième magasin, celui où je mets encore plus rarement les pieds, une autre surprise m’attendait., contrastant fortement avec la précédente.

Des bénévoles de la Croix Rouge présentaient leurs urnes aux client-e-s du jour, tout sourire aux lèvres.

Malgré des finances plus que contestables, et épinglée par la Cour des comptes et l’Inspection du travail en 2015, l’association continue de faire des collectes sonnantes et trébuchantes.

Ses salariés lésés bientôt indemnisés sans doute ?

Bien à vous,

Isabelle

3 Commentaires

  1. Je crois( j’en suis même certain) que tu as trouvé ta voie en inventant une nouvelle forme de journalisme.
    Tout y est. Vécu, recherche-documentation, suggestion, participation, maîtrise des médias etc mais aussi un joli talent pour l’écriture.

    Je te l’avais déjà dit, mais je te le répète avec autant de plaisir que celui de te lire. Ton style parle. Il y a du son dans ton écriture. C’est agréable dans la plupart des cas.

    Bon, ce n’est pas de la flatterie, mais je suis obligé de te laisser. J’ai du boulot.

    Bonne continuation et BIIIZZZZZ 😉

    • Bien pris note, merci.
      Mais non, ça c’est ce qu’on racontait à nos chefs au boulot… moi je te dis MERCI YVES !
      En fait ce style qui me colle à la peau et dont je ne sais me débarrasser , proche du journalisme narratif, est construit comme le storytelling, l’art de raconter des histoires.
      Promis, dès que j’ai 5 mn je développe dans une Petite chronique comment la machine se met en route dans ma tête 🙂 Bizzz

  2. Et oui bien sur, c’est ça qui m’intéresse : comment ça bouge pour en arriver à ce style d’écriture.

    Bien sur que c’est très proche du storytelling. Ces écrivains journalistes américains, très forts en nouvelles.

    C’est ton style. mais chez toi, il y a un truc perso.Mais ne t’en débarrasse pas, c’est ce qui fait le charme de la chronique.

    Allez, BBBIIIZZZ:-)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.