J'attends stoïque dans la salle de bain - Crédit photo izart.fr
J'attends stoïque dans la salle de bain - Crédit photo izart.fr

« J’attends stoïque dans la salle de bain »

08/11/2020 Bonjour à toutes et à tous,

J’attends stoïque dans la salle de bain.

Ce sont des choses qui arrivent ici, en Inde, quand on est en panne de courant.

Bon, sauf que je ne peux pas sortir parce que, et d’une, je suis en tenue d’Eve.

Et de deux, mon cuir chevelu est enduit d’huile capillaire, en attendant le shampooing.

Et bien sûr, pour couronner le tout, je suis dans le noir.

Des fois, l’électricité reviens très vite.

D’autres fois elle met très longtemps.

Exactement comme ce jour

Quand je pense à tout le boulot que je voulais attaquer après ma douche

Même que j’avais regardé l’heure, et que je me trouvais en avance sur le timing (soupir).

A ce moment précis, tu médites sur le temps qui passe… ou pas.

Dix minutes viennent de s’écouler.

Et moi je voudrais bien un peu d’eau chaude pour décoller l’huile de mon crâne en appliquant le shampooing.

Dire que dehors il y a un si beau soleil et que je suis comme un rat, cloîtrée dans le noir entre quatre murs.

Bon, c’est pas le pire, j’avais de l’électricité pour cuisiner juste avant, et ça c’est très important.

Et même si ça fait deux jours qu’on est privé d’internet, ma 4G est quand même toujours là en cas de besoin.

Certes, ça me met en retard dans la publication des Petites chroniques.

Mais bon je ne pense pas que ça vous insupporte au plus haut point…

OHÉ… JE SUIS À POIL DANS LA SALLE DE BAIN !

Sérieux, j’ai d’autres choses à faire moi.

Ah ben pour le coup, mon huile, elle va bien poser.

En plus, c’est dingue parce que je venais de finir tout le boulot chiant du matin.

Bon ok, chiant c’est pas le mot juste, je voulais dire que j’avais pelé mes légumes et cuisiné un dal.

Et nettoyé des graines en bocaux, et mis des étiquettes traduites en 3 langues sur les bocaux.

Et nettoyé mes chaussures aussi, puis montré au voisin comment fonctionnait la machine à laver.

Bref, je n’ai pas arrêté.

Exactement 20 minutes plus tard j’en ai eu marre et je me suis lavée à l’eau froide et dans le noir.

Parce que des fois vous savez comment ça fait, tout redevient normal à ce moment-là.

J’y ai cru bien fort, bien fort même, jusqu’au dernier moment, jusqu’à la douche froide.

Jusqu’au shampoing rincé à l’eau froide.

Et puis, une fois bien séchée, alors que je finissais de me tartiner de lait hydratant-ayurvédique-bio-à-la-noix-de-coco, ce qui devait arriver arriva.

Ben oui, l’électricité est revenue.

De rien.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.