J'aurais pu tout aussi bien courir chercher le muguet - Crédit photo izart.fr
J'aurais pu tout aussi bien courir chercher le muguet - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 3   Moyenne : 5/5]

“J’aurais pu tout aussi bien courir chercher le muguet”

01/05/2019 Bonjour à toutes et à tous,

J’aurais pu tout aussi bien courir chercher le muguet dans les bois.

Ou bien encore rejoindre le défilé dans une grande ville.

Traditions du 1er Mai obligent.

Mais après 6 mois de dépaysement, que me reste t-il de tout cela ?

Noël, au balcon sous d’autres latitudes, est passé à la trappe.

Le jour de l’an c’était au bord de la mer dans la douceur du Golfe du Bengale.

Bref, j’ai repris… ma machine à coudre !

Comme pour tant d’autres choses en dormance depuis un semestre, curieuse mais délicieuse sensation.

Et puis j’ai tant à améliorer et à préparer pour mon prochain voyage ?

À commencer par protéger ma super gourde en cuivre Made in India d’une efficacité redoutable.

En fouillant dans mes réserves, j’ai remis la main sur un joli tissu qui a bien fait l’affaire.

Avec sa housse triple matelassage maison, elle ne craindra plus les chocs dans les transports.

Et avec une fermeture pratique, c’est testé.

Je peux l’ouvrir sans prise de tête, en conduisant ou dans un bus

Dans mon élan, j’ai aussi bricolé une jolie pochette pour protéger un autre lot d’indispensables à mes voyages.

J’ai nommé tous les câbles, batteries, prises et chargeurs !

Voilà, c’est fait, jolie et efficace si besoin était de la porter autour du coup en photographiant.

Si si, ça arrive de charger en même temps, souvent même !

Ensuite, j’ai réparé, dans l’idée aussi de la glisser à l’intérieur de ma valise, ma super cape de zorro rando.

Très peu pour moi les trombes d’eau diluviennes/malaisiennes, au hasard.

Ou les moussons indiennes qui durent peu certes, juste le temps de vous tremper des pieds à la tête…

Je commence aussi à améliorer mon nécessaire de couture.

Juste un peu plus fourni que le simple tube de plastique qui faisait office de.

Genre pénurie de couleurs dans les fils à coudre, ça énerve…

Une seule aiguillée vous manque et tout est décousu 🙁

Un autre objet incontournable est aussi passé par la case réparations, c’est ma lampe frontale.

Elle est à présent équipée de caoutchoucs flambant neufs et de piles tout aussi neuves.

Et pour dormir, je serai parée de la plus jolie et plus fine des chemises de nuit !

Équipée maintenant de mon ultra light sac de nuit pure soie non violente, what else ?

Oui, c’est cela, je repars encore plus légère, légère, légère !

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.