Je cherche quoi déjà moi - Crédit photo izart.fr
Je cherche quoi déjà moi - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

“Je cherche quoi déjà moi”

08/02/2015 Bonjour à toutes et à tous,

“- Je cherche quoi déjà moi ?

– Tu cherches fortune !

– Ah non… d’abord je saurai pas où la cacher, regarde, j’ai pas de poches…

– Dans ton soutien gorge !

– Mais j’en ai même pas, ha ha ha !

– Ah oui, je cherche ma serviette…

– Mais tu l’as au bras, regarde donc !”

Dimanche midi, autour de la table où je sors de mon grand sac plats et couverts, les petites mémés y vont de bon train en attendant l’heure de descendre au réfectoire.

“- Hou, mais c’est que vous avez amené le pique-nique !

– Ah, non non, merci, mais moi, je mange tout mouliné, je peux pas croquer des chippe…

– Moi, depuis que j’ai été opérée du ventre, il y a plein de choses qui me sont interdites de manger, pffff…

– Houlà là, vous l’avez gâtée dîtes donc !”

Ah oui, je lui ai fait des poires au vin, elle parle tout le temps de celles qu’elle mangeaient dans la maison de son enfance jurassienne.

La caler dans le fauteuil, chercher le bras qui glisse sous la table, remonter la serviette qu’elle repousse aussitôt…

Remarquez, en y regardant bien, elles ont toutes la même marque de fabrique les grand-mères de la Résidence.

Des grosses tâches en plein milieu de leurs pulls et de leurs chemisiers.

Et elles s’en foutent, en riant de plus belle de toutes leurs dents qui manquent.

Finalement, ça m’enlève quelque amertume

La mienne, de maman, elle a toutes ses dents.

Même qu’il n’y a personne pour trouver le temps de les lui enlever la nuit et faire tremper le tout.

Mais bon, est-ce qu’elle s’en plaint ?

Pendant ce temps-là, la p’tite mémé de 1927 à l’épaisse moustache, se déplace péniblement vers l’ascenseur au bras de Simone qui entonne joyeusement :

– “C’est moi Simone qu’on ramooooone…”

Tiens, ça me fait penser qu’il ne faudra pas que j’oublie de noter sur la feuille, en bas, avant de quitter la Résidence, le rendez-vous chez la coiffeuse et les soins du visage aussi.

“ALORS ON DORT ???”

Ils sont vraiment farceurs ici 🙁

Voilà qu’un pépé qui s’avançait doucement… j’suis fatigué… a mis un grand coup sur la table en passant, faisant sursauter tout le monde… j’suis fatigué…

Mais ça les fait rire de plus bel !

“Allez, bon appétit !” 

Oui, oui, merci, vous aussi 🙂

Dans le couloir, en bas, pendant que je note sur la feuille les rendez-vous, débat sur fond d’école et de temps.

“- Même quand il y avait de la neige, on allait à l’école, moi, je faisais 3,5 km à pied pour y aller !

– Oui, et en plus on se plaignait pas, on aurait même pas eu idée d’ailleurs, on n’avait pas été habitué à ça…

– Et ben moi je trouve que maintenant les enfants, on en a trop fait le centre du monde, voilà !”

Le centre du monde de la consommation, c’est sûr, mais je garde la suite pour une prochaine Petite chronique…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.