Je m'arrange avec ma conscience - Crédit photo izart.fr
Je m'arrange avec ma conscience - Crédit photo izart.fr

“Je m’arrange avec ma conscience”

28/01/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Comme à mon habitude, je m’arrange avec ma conscience.

Ou plutôt avec ma liberté de penser et d’agir.

“La procédure de quarantaine est toujours en vigueur. Elle ne s’applique pas aux voyageurs disposant d’un test PCR négatif de moins de 72h et qui se sont inscrits sur la plateforme de l’ambassade d’Inde à Paris et sur le site de l’aéroport”. Source Diplomatie.gouv.fr

J’ai pas rêvé, j’ai même téléchargé le document sur mon téléphone…

Et pourtant, tellement joyeuse d’être arrivée, me voilà contrainte à une quarantaine de deux semaines.

Ben oui je râle.

Parce que je viens de passer un mois à travers froid, couvre-feu à 18:00, port de masque obligatoire, visière, test invasif et contrôles répétés pour… ça !

Alors qu’ici plus personne ne porte de masque depuis belle lurette, ah si, sur le papier.

Bon allez, donc je vous le disais plus haut, comme à mon habitude, je m’arrange avec ma conscience.

Parce que, vous voulez rire, mais entre tests et consignes la réalité est hilarante !

Vous vous rappelez que récemment l’un de mes proches, cas contact, a été testé positif, mais complètement asymptomatique.

Et bien figurez-vous qu’au bout d’une semaine d’isolement ; renvoyé dans ses foyers et tout et tout, il est toujours… asymptomatique.

Et toujours… positif au test de contrôle 😆

C’est à se demander si ça vient des tests ou de la famille.

Ben oui parce qu’un autre de mes proches a été cas contact au boulot avec le patron et avec le stagiaire, avec la famille donc et même la copine, rien que ça !

Je vous rassure, il se porte bien, il n’a rien.

Inutile de vous dire que nous nous sommes aussi tous côtoyés durant mon séjour français.

C’est même vrai que nous n’avons jamais observé le couvre-feu durant notre épisode breton.

J’ai appris, bien plus tard qu’on aurait dû, à minima, être porteurs d’une autorisation de sortie.

Ben non, rien, même pas peur.

Je ne sais pas si ceux qui ont lancé le mouvement vont tenir parole.

Le 1er Février j’ouvre mon restaurant” devrait quand même pouvoir produire un déclic au mieux, une étincelle qui met le feu aux poudres, au pire.

Ben j’espère que le 1er Février, françaises, français, vous vous ruerez dans ces établissements par solidarité.

Parce que là on vous a nourri·e·s depuis bientôt un an de peurs, de répression, de contrôles et de couvre-feux, mais stop quoi !

C’est peut-être quand je cause comme ça que je l’exprime facon Charlie Hebdo 🤔

Enfin moi, je ne m’en rends pas compte.

Mais finalement, c’est plutôt un compliment que m’a fait D. l’autre jour en comparant ainsi le ton de mes coups gueule dans les Petites chroniques…

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

8,90 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.