Jeunes, belles et émancipées - Crédit photo izart.fr
Jeunes, belles et émancipées - Crédit photo izart.fr

« Jeunes, belles et émancipées »

15/09/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Jeunes, belles et émancipées - Crédit photo izart.fr
Jeunes, belles et émancipées – Crédit photo izart.fr

Au fur et à mesure que je rencontrais S. puis R. puis N. et puis bien d’autres encore, je ne pouvais m’empêcher d’admirer ces femmes jeunes, belles et émancipées.

Imaginant que toute la jeune génération indienne était de cet acabit, j’ai vite désenchanté.

Car rencontrer dans l’entourage de J. des créatrice en bijoux, étudiante en médecine, en arts, rédactrice féministe, Data Scientist, ou danseuse professionnelle… c’était un peu l’arbre qui cachait la forêt !

J’ai donc appris que déjà par tradition, on ne se fréquente pas entre groupes de filles et de garçons en Inde.

Partager loisirs et sorties avec un ami masculin connotait déjà d’une certaine marginalité de la part de ces jeunes femmes.

Le poids de la différence entre les deux sexes fait aussi, par exemple, rembourser aux jeunes filles leurs coûteuses études à leurs parents.

Alors qu’au sein de la même famille, le fils ne le fait pas…

Autre différence dans le monde du travail, car si chacun amène sa gamelle, on prend son repas en deux clans séparés.

Il n’est déjà pas toujours facile d’être femme au quotidien dans nos contrées, mais alors là, j’avoue avoir du mal à piger 🙁

Jusqu’à quel point accepter ce délit de sale gueule !

Je le disais donc plus haut, partager des loisirs avec un homme, t’as rêvé… mais alors avec un européen, impensable !

A moins d’avoir coupé les ponts avec sa famille, d’avoir renoncé à l’arrangement du mariage, d’être indépendante financièrement…

Et de fréquenter des hommes autres que la majorité dominante.

Mais bon, le monde ne s’est pas fait en un jour, n’est-ce pas, et les femmes de demain ont… tout l’avenir pour elles 🙂

Comme en réponse, s’installait ce jour à côté de nous, au restaurant, un groupe de femmes visiblement très heureuses de se retrouver, quelque menu paquet épar sur la table.

Je ne pus m’empêcher de penser à vous, en France !

Ah oui, les petites bouffes entre copines ça a du bon sous toutes les latitudes^^

Surtout qu’observant discrètement passer de mains en mains des photos en mode sépia tellement usées et qui les remplissaient de joie, je devinais une rencontre particulière.

L’une d’entre elles m’apprit qu’elles étaient d’anciennes camarades de classe qui fêtaient leurs retrouvailles.

Je me proposais alors d’immortaliser l’événement, vous me connaissez…

Mais sur tablette cette fois 🙂

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.