Journée mondiale de la terre en Inde - Crédit photo izart.fr
Journée mondiale de la terre en Inde - Crédit photo izart.fr

“Journée mondiale de la terre en Inde”

Vous avez aimé :

24/04/2020 Bonjour à toutes et à tous,

“A toutes et tous mes ami.e.s, merci pour vos envois de vidéos, mais j’avoue que je n’ai pas le temps de tout regarder tellement que vos envois sont généreux… et énergivores pour la planète, car le Net et l’industrie numérique arrivent EN TÊTE DE LA CONSOMMATION ELECTRIQUE MONDIALE 😱 Alors en hommage à cette Journée Mondiale de la Terre, vous pensez que vous pouvez faire un petit quelque chose ??? Merci pour elle 😍💚🌏💙

Avant-hier, 22 Avril, pour la Journée Mondiale de la Terre en Inde, où je suis confinée, celle-ci m’a fait de magnifiques cadeaux.

Tout d’abord, en chemin, j’ai fait une erreur d’appréciation.

Devant une forme d’un bleu métallique intense qui coiffait une colonne de pierre.

Je passais tout à côté, perchée sur mon vélo en maugréant contre les gens qui polluent la nature en tout lieu.

Mais la forme soudain bougea !

Et j’eus à peine le temps de voir un oiseau déplier ses ailes brillantes puis se poser sur un arbre au loin !

M’arrêtant pour essayer de l’observer de plus près, ce fut peine perdue il était déjà reparti.

Après, je rencontrais une vieille paysanne en sari, qui, de son vélo, menait un troupeau de chèvres sur la terre rouge caractéristique d’Auroville.

Le gros du troupeau cheminait devant, et derrière j’aperçus deux petits cabris retardataires qui tentait de le rattraper en bêlant de plus bel !

Cela me fit sourire, parce que les petits enfants font la même chose !

Quand soudain ils sont distancés, ils se mettent alors à appeller de la même façon maman, maman, attends-nous 🥰

Sur ce même trajet, je croisais ensuite une autre villageoise qui portait un énorme fardeau de branchages et de feuillages sur sa tête.

Autant de choses pour nous qui sont normales dans le décor, mais si peu communes pour des européen·ne·s.

La météo affichait ce jour une température ressentie de 41°.

Une fois rentrée et mon déjeuner avalé, je m’accordais une petite sieste bien méritée.

Il faut dire que la veille, j’avais cédé au plaisir de m’offrir une séance vidéo jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Tout en crochetant, je précise 😉

Faisant part de cette passion insolite à l’un de mes proches, quelle ne fut pas ma surprise.

Curieusement, il était aussi complètement fan de cette émission 😆

Oui, nous sommes des inconditionnel.le.s de The voice, dans toutes les langues et dans tous les pays 🤣🤣🤣

En fin d’après-midi, je m’assis en terrasse, face à l’épaisse forêt exotique peuplée d’une multitude d’oiseaux siffleurs.

Déjà gagnées par la sécheresse, des feuilles lourdes et rondes s’abattaient avec fracas.

Tandis que d’autres, longues et minces chutaient avec légèreté en tourbillonnant.

Quoi qu’il arrive la nature a toujours le dernier mot, virus ou pas… et c’est tant mieux !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.