15A
15A

« Joyeux Noël en Bavière »

18/12/2013 Bonjour à toutes et à tous,

15A
15A

Le joyeux Noël en Bavière se prépare depuis le début de mois, et les maisons sont nettoyées de fond en comble.

Les sapins dans les cours sont éclairés de discrètes Leds blanc chaud, le jardin parfaitement taillé et ratissé jusque dans la moindre allée.

Chaque maison a été décorée de couronnes fleuries et depuis le premier dimanche de l’Avent brûle une bougie, puis une deuxième et une troisième jusqu’au dernier avant Noël, ou l’on allume la quatrième.

Aux fenêtres pendent des boules et des étoiles, discrètement éclairées la nuit venue, tout comme la grosse lanterne postée devant la porte d’entrée.

Ici point d’éclairages au mètre, genre Las Vegas, tout se fait dans le bon goût et de façon artistique, en harmonie de couleurs.

Bouteilles bleues
Bouteilles bleues

J’ai repéré dans certains jardins, un détournement très original pour mettre en valeur d’anciennes bouteilles bleues, à vous de juger !

Au coin d’une rue, on peut apercevoir ce genre de mât tout à fait original.

Il a été planté durant la nuit devant la maison d’un jeune marié, par ses amis qui rivalisent d’ingéniosité pour lui  souhaiter, ainsi qu’à sa jeune épouse, leurs meilleurs voeux de bonheur.

Mât de mariés
Mât de mariés

Le tour de village nous réserve encore bien des surprises quand nous poussons la grille du cimetière qui entoure la petite église romane ouverte juste pour les messes du dimanche et du jeudi.

Nous ne pourrons malheureusement pas admirer les, parait-il, très anciennes peintures intérieures.

Elles doivent bénéficier de mesures de conservation ;  tout comme le bâtiment d’ailleurs, très onéreuses.

Ici les morts aussi ont droit à leur décor de fête, et de belles couronnes de verdure, boules, fruits sauvages et bougies ornent les tombes des défunts du village.

Tombes décorées
Tombes décorées

En douceur, plane sur le village, ce sentiment de quiétude hivernale, avec les tas de bois bien alignés au fin fond des jardins, rythmant le paysage sous les noyers et les pommiers dégarnis.

Ici point besoin de poser des barrières aux pelouses, ou de volets aux fenêtres.

Chacun se connait et se respecte dans ces grosses fermes réaménagées en spacieuses demeures regroupées autour du centre village.

D’ailleurs au village, il n’en reste plus que trois en exploitation, dont celle principalement céréalière, de mon hôte, exploitée à présent par le père et ses deux fils.

Mais je vous reparlerai bientôt de la famille pour une toute autre raison 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.