La caborne du XXIème siècle est née - Crédit photo izart.fr
La caborne du XXIème siècle est née - Crédit photo izart.fr

« La caborne du XXIème siècle est née »

15/12/2015 Bonjour à toutes et à tous, (Version réactualisée le 21/12/2015)

La caborne du XXIème siècle est née - Crédit photo izart.fr
La caborne du XXIème siècle est née – Crédit photo izart.fr

Le rêve et le pari un peu fou de Vincent

La caborne du XXIème siècle est née dans le village de Poleymieux au Mont d’Or, proche de Lyon, et avec elle, prend forme le rêve et le pari un peu fou de Vincent Peytel, ancien maçon.

Car dans la tête du bonhomme trotte une idée depuis longtemps : si son grand-père a construit une caborne au début du XXème siècle, alors lui, Vincent, va créer celle du XXIème !

La première pierre

Ce passionné, spécialiste de la pierre sèche, une technique d’assemblage sans mortier, a déjà restauré de nombreux murs, fours à chaux et cabornes.

On estime qu’environ 2000 de ces cabanes étaient implantées sur le Mont d’Or au XIXème, alors qu’il en subsiste à présent entre 400 et 500.

Caborne restaurée - Crédit photo izart.fr
Caborne restaurée – Crédit photo izart.fr

Dans un demi-sourire, ce matin du 02 mai 2015,  il confie à la dizaine de bénévoles présents sur le chantier ne pas savoir où cela va les mener, mais qu’importe, l’aventure est lancée !

La première pierre - Crédit photo izart.fr
La première pierre – Crédit photo izart.fr

Après inventaire de son contenu, dont une massette, quelques pièces, le journal du jour, une caisse est placée dans les fouilles de la caborne, puis symboliquement recouverte de la première pierre par Vincent.

Les murs de la caborne peuvent commencer à monter, chacun s’initiant à l’art de choisir la pierre puis la caler, croiser les rangs ou poser une boutisse.

Une cache à fusil est mise en place

Moment d’intrigue sur le chantier de ce 06 Juin 2015, lorsqu’une cache à fusil est mise en place, identique à celles d’autrefois, pour soustraire l’engin de braconnage à la vue des gendarmes !

Le travail avance dans la bonne humeur, et l’équipe municipale venue prêter main forte, suit assidûment les conseils dont Vincent n’est pas avare comme c’est pas mal, on pourrait difficilement faire plus moche…

La caborne a déjà belle allure, les jambages de la porte sont posés, après avoir été taillés à dimension et calés.

Chantier sous la pluie

Pour cette troisième étape du 19 Septembre 2015, un chantier sous la pluie, ce n’est pas vraiment un temps propice au lancement des Journées Européennes du Patrimoine.

JEP 2015 - Crédit photo izart.fr
JEP 2015 – Crédit photo izart.fr

Peu de monde et beaucoup de boue, un atelier de taille de pierre est alors improvisé pour préparer l’encorbellement de la caborne, mais nombre de familles rejoignent le chantier dès le lendemain, enthousiasmées par le soleil.

Et comme le rappelle Vincent, tout le monde est utile ici, car on a autant besoin des petites mains pour caler les petites pierres que de grands costauds pour déplacer les grandes dalles.

Du rêve à l’exploit

L’ouvrage prend fin le 16 Novembre 2015, en moins de 8 mois, alors que près de 70 tonnes de pierres ont été prises au moins deux fois, par environ 50 bénévoles, qui ont dégagé 800 heures de travail.

Le chantier de la caborne du XXIème siècle, auquel ont pris part le SMMO, la municipalité de Poleymieux et l’association La Pie Verte, apporte la preuve qu’il est possible de rassembler des personnes de tous âges, de tous horizons, et de bâtir ensemble.

Le rêve de Vincent s’est transformé en exploit !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.