La mousson est en quarantaine - Crédit photo izart.fr
La mousson est en quarantaine - Crédit photo izart.fr

“La mousson est en quarantaine”

07/10/2020 Bonjour à toutes et à tous,

La mousson est en quarantaine, c’est ce que nous en avons joyeusement conclu avec mes collègues de jardin.

Ben oui, tout fout le camp, même en Inde.

La mousson accusant un retard de presque 15 jours, on pourrait croire que les mesures préventives liées au COVID-19 lui ont été appliquées…

Et comme aujourd’hui, la météo affiche 33°, mais avec une température ressentie de 42°, c’est pas normal à cette saison.

Même les animaux sont bluffés, car dans son jardin, A. a surpris un énorme Rat snake, dont la venue coïncide habituellement avec la mousson.

Serpent inoffensif, je vous rassure, mais des grillages ont été posés, doublés d’un autre très fin cimenté sur le bas, tout autour de notre jardin pour en limiter la circulation.

Et il a malheureusement fallu que A. cisaille des mailles pour que l’énorme reptile puisse s’enfuir, il était trop gros et ne passait pas à travers !

Ah oui, parce que le plus désagréable, ce sont les porcs-épics, gros comme des sangliers paraît-il, et agressifs…

Bon, moi je suis plus impatiente d’aller observer, la nuit tombée, les énormes chauve-souris tournoyer.

Elles viennent de 5 km à la ronde pour cibler les jardins ainsi que les fermes d’Auroville et en engloutir… les fruits, sympa.

En parlant de ferme, c’est moins comique, mon ami K. le fermier a eu un accident de moto en contournant une vache.

Mais soudain le veau de celle-ci a débouché et K.l’a heurté de plein fouet, faisant un sacré vol plané dans la collision.

Bilan, une épaule en écharpe, il a évité le pire, c’est à dire l’opération…

C’est donc sans sa précieuse aide que nous nous retrouvons maintenant deux fois par semaine au jardin.

Heureusement que nous avions déjà établi avec lui la stratégie de plantation et organisé le terrain avec les nouvelles buttes à créer.

Cette fois-ci d’ailleurs, je suis venue accompagnée d’une petite nouvelle.

Nous nous sommes rencontrées avec C. par le plus grand des hasards, en improvisant à un troc de panier.

Je m’explique.

Quand elle a proposé au groupe des Volunteers un échange de fruits et de légumes bio, idée géniale au passage, j’ai La mousson est en quarantaine réagi.

Échange pomelo ou plutôt grapefruit contre papaye, j’ai !

Expérience que nous renouvellerons du reste, puisque nos paniers de fruits et légumes sont issus de deux fermes différentes, l’aubaine !

Le lendemain donc au rendez-vous, nous découvrions l’une et l’autre… qu’on se connaissait déjà en fait 😆

Ben oui, nous avions eu la même cantine durant des mois…

Mais aussi un parcours commun avec le dossier Newcomer en cours.

Et les mêmes surprises en le remplissant, tiens donc !

Bref, de fil en aiguille, nous avons parlé jardin, et je l’ai invitée à venir visiter le nôtre pour se faire une idée.

Le coup d’œil qu’elle devait jeter s’est transformé en coup de main fort apprécié tant elle a aimé l’énergie du lieu et de l’équipe 😉

De 4 jardinier.e.s que nous sommes actuellement, nous visons à atteindre la dizaine, tant le potentiel de l’endroit est énorme.

Mais pas de souci, comme d’habitude à Auroville, les connexions se font mieux ici que nulle part ailleurs sur terre, du moins en ce qui me concerne !

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 3   Moyenne : 5/5]


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.