La non-violence expliquée par mon corps - Crédit photo izart.fr
La non-violence expliquée par mon corps - Crédit photo izart.fr

« La non-violence expliquée par mon corps »

29/05/2018 Bonjour à toutes et à tous,
La non-violence expliquée par mon corps - Crédit photo izart.fr
La non-violence expliquée par mon corps – Crédit photo izart.fr

Ça commençait fort dès le jeudi.

Jeudi Départ 8:00 – Car + Bus + Métro + Métro + Car – Arrivée 19:00 – 515 km
Vendredi Départ 9:00 – Car + Métro + Métro / Métro + Métro + Car – Arrivée 17:00 – 20 km
Samedi Départ 7:00 – Métro + Métro + Bus + Car – Arrivée 20:00 – 515 km
Dimanche Départ 12:00 – Voiture – Retour 20:00 – 170 km

Arrive le lundi matin où je me sens un peu faible et prends un rapide petit déj.

Prise de frissons je grelotte et me recouche illico.

39° la fièvre s’installe avec maux de tête, de ventre, courbatures.

Je passe la journée entière blottie au fond de mon lit, épuisée, incapable d’ouvrir un oeil ou d’articuler un mot.

La nuit est identique et le mardi aussi.

Je suis tellement navrée pour mon hôte qui passe son temps à me préparer des boissons chaudes de thé au gingembre, citron, cannelle…

Et se prépare des petits sandwichs fromage et olives tout en bénéficiant de la Wi-Fi pour se distraire entre deux interventions à mon chevet 🙁

Heureusement que la veille nous avons eu le temps de faire un peu de repérage ensemble en cuisine.

Pas question que je prenne quelque pills ou tablets ou autre indésirable, et encore moins d’antibiotics comme il me le suggère, très inquiet.

D’ailleurs je n’ai rien de ça, only homéo et huiles essentielles.

J’arrive même à lui murmurer I’ll not die.

Quand t’as trop tiré sur la corde et que ton corps disjoncte, REPOS STRICT !

Exactement ce que j’expliquais la veille à un de mes proches 🙁

Et surtout ne pas se bourrer de saloperies plus chimiques les unes que les autres pour le contraindre à repartir en ignorant ses signaux de détresse.

Et ben voilà, la non-violence expliquée par mon corps c’est ça !

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.