“Le crieur public a dit”

06/04/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Le crieur public
Le crieur public

Le beau temps de ce dimanche était propice à flâner en bord de Saône.

Ce fut l’occasion rêvée pour nous retrouver entre amis, au premier Marché de la Création de l’année à Trévoux.

D’ailleurs c’est davantage un rassemblement d’artisans et moins d’artistes à proprement parlé.

Peintres et sculpteurs s’exposent sur cette jolie Promenade des Tilleuls, le long de la rivière.

Mais alors que nous déambulons entre les stands des exposants, apparaît un personnage bien connu des croix-roussiens.

Le crieur public qui slalome sur son mini-vélo !

Le crieur public a dit de visiter la vieille ville, où sont ouvertes les boutiques et ateliers des artisans d’art.

Enfin celles et ceux qui ont répondu présents pour les Journées Européennes des Artisans d’Art.

Et nous répondons à son appel en nous rendant au vin d’honneur offert par la municipalité.

Non sans avoir remonté toute l’exposition sous un soleil rayonnant, pas moins de 24° enregistrés sur le coup de midi trente !

En tout bien tout honneur, le voilà qui occupe l’espace et démarre le premier discours.

C’est une incitation à donner de la voix, après celle des officiels !

Bon, c’est vrai que je n’ai pas pu m’empêcher de lui répondre qu’on avait déjà donné.

Il a rebondi immédiatement, tout en humour et avec finesse à mon impertinente remarque.

En faisant une petite parenthèse sur les élections, c’était bien trouvé !

Preuve que nous avons à faire à quelqu’un de très intelligent 🙂

Bords de Saône
Bords de Saône

Si si.

Les marrants ça court pas les rues en ce moment, j’vous dis.

Quant aux marrants intelligents, va falloir bientôt les inscrire au Patrimoine Mondial de l’Unesco

Allez donc plutôt voir ici, il y a du spectacle qui vous attend.

Donc on a ensuite bu un coup en l’honneur des nouveaux élus.

J’ai rêvé ou quelqu’un a souligné que c’était aux frais des contribuables ?

Bref, après cette petite collation, nous sommes partis à la rencontre des artisans d’art dans les rues de Trévoux, et là  j’ai lâchement abandonné mes amis pour la suite de mon programme.

Ah oui, c’était toujours autour de l’art, mais version cinéma.

Merci infiniment à D. qui a eu le temps de fourrer une fourchette et un bon plat bien chaud dans un sac plastique avant que nous décollions sur les chapeaux de roues !

Ça m’a permis de me régaler pendant la pub, juste avant le début du film programmé pour 14:30.

Ben oui, la délicieuse odeur de chou et de viande rôtie dans la salle, c’était moi 🙂

Bon messieurs, l’histoire s’achève ici pour vous.

Mesdames, courez voir “Les gazelles” avant que l’histoire ne vous rattrape…

Là, pas la peine d’en faire un discours et encore moins une explication de textes pour mec, c’est un film de nanas 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.