Le masque criblé de ciment - Crédit photo izart.fr
Le masque criblé de ciment - Crédit photo izart.fr

« Le masque criblé de ciment »

08/07/2020 Bonjour à toutes et à tous,

C’est à la lueur de ma lampe de poche, à l’occasion d’une coupure de courant, que j’ai découvert l’ampleur du désastre.

La couche de poussière sur le cadre pendu au-dessus de mon lit devait bien atteindre… le centimètre 😱

Aussi ce matin, en partant travailler je demandais aimablement à la réception que le cadre soit nettoyé durant mon absence.

Ainsi que les pales du fan, tout aussi encombrées, et les toiles d’araignées délogées de la salle de bain par la même occasion.

Mais alors que j’étais attablée pour déjeuner, les Madames Cleaning firent irruption dans ma chambre.

Qu’à cela ne tienne je pris ma chaise mon coussin mon téléphone et mes lunettes de soleil pour m’installer dehors en attendant.

Je le sais pertinemment, mais cela demeure toujours un grand mystère pour moi.

Où passe la poussière qui a été retirée ?

En fait si, je sais.

Elle est repartie… dans l’air ambiant !

Bon, comme j’ai vu que le cadre avait été oublié, je me suis armé du balai pour aller le dépoussiérer à l’extérieur.

Et finalement, j’aime mieux la méthode de nettoyage française 😉

Parce qu’après j’ai dû passer le balai plus une serpillère pour ramasser, comme je vous le disais, toute la poussière déposée sur le sol.

Bref, de toute façon, c’était ma journée crado.

Une heure plus tôt, j’étais rentrée de la déchetterie le masque criblé de ciment, mais pas que.

Les cheveux, les yeux, les pieds et la tunique en avaient pris tout autant.

La team des maçon·ne·s étant presque au complet, le boss nous suggéra ce matin-là de reprendre les travaux de maçonnerie.

Et bien sûr les maçons, les vrais, les pros, nous avaient laissé le meilleur du chantier à finir.

C’est-à-dire enduire le mur placé à environ un mètre du mur de l’autre bâtiment, bonjour l’espace…

Bon, et là non plus rien ne correspondait aux critères auxquels j’ai été initiée en maçonnerie.

Ici pour enduire un mur, on projette une seule couche de mortier à la truelle pour lui donner un aspect rugueux.

Et le rendu est… dégueulasse à mon goût.

Promis, je ferai un petit comparatif.

Bref, demain, normalement c’est torché.

Et même si le résultat n’est pas à mon goût, j’adore toujours autant gâcher le sable, le ciment et l’ocre 😉

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.