Le raz de marée de #MeToo - Crédit photo izart.fr
Le raz de marée de #MeToo - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

« Le raz de marée de #MeToo »

07/02/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Le raz de marée de #MeToo était imprévisible.

N’en déplaise à celles et à ceux qui ont tenté de le circonscrire aussitôt déchaîné.

Les langues se délient à n’en plus finir.

Et les vrais mis en cause ne peuvent plus menacer.

Vous savez, ceux qui auraient aimé que le silence dure indéfiniment autour de leurs actes violents.

Ni attaquer pour diffamation dans le but de se protéger d’une éventuelle action en justice.

En effet, de plus en plus de victimes se confient et osent se tourner vers la justice en confiance.

Et ainsi faire condamner la violence qu’elles ont subie et obtenir réparation.

Dernièrement, Christine Bravo affirmait avoir été victime de trois tentatives de viol.

Dont une de la part d’un cadre de TF1, et comment elle y avait un mis un terme 🙁

Et l’aura du célébrissime Cloclo, à la sinistre réputation d’amateur de jeunes filles mineurs sort de l’ombre depuis peu.

Elle est désormais moins brillante depuis que l’on sait que la mère de sa fille avait… 13 ans quand il l’a séduite.

Et 15… quand il l’a mise enceinte 🙁

Pour d’autre qui aurait apparemment sévi dans différents pays, c’est une mise en examen qui vient ruiner l’irréprochable discours autant que parcours.

Et dire que même Woddy Allen est dans la tourmente, ce qui lui vaut peut-être une menace de production pour son dernier film…

A cela répond la 68ème Berlinale en plaçant cette année comme thème les agressions sexuelles dans le septième art.

« La résonance internationale de #MeToo a clairement montré qu’il ne s’agit pas d’un problème limité à Hollywood » déclarait Dieter Kosslick, Directeur de l’événement.

Et dans l’onde qui a suivi le raz de marée, la disparition des Grid Girls est mondialement suivie sur les circuits automobiles.

Les remplaceront de jeunes pilotes, âgés de plus de 10 ans.

Ceux-ci seront sélectionnés ou tirés au sort par leurs clubs locaux de sport automobile et seront invités avec leur famille.

De même, la montée du mouvement #MeToo a fait exploser les demandes d’aide aux victimes.

Dans les Centres d’Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuel (CALACS), on enregistrait jusqu’à 500% de demandes en plus.

Allez, une petite vidéo dans le même ton, et que je plussoie pour finir en beauté… une fois de plus, bravo Vincent 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.